Atlantique noire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ANT 2151
Pouvoir et culture populaire en Afrique
Hiver 2010
Bob White

Sashana Souza Zanella – SOUS05568807

Travail pratique II

Va-et-vient de l’Atlantique noir

Remis le 14 avril 2010

Département d’anthropologie
Université de Montréal

« Vous voyez le mal partout. Puisque ça lui fait plaisir de
devenir rhinocéros, puisque ça lui fait plaisir!
Il n’y a rien d’extraordinaireà cela.»

Le personnage Jean
Dans le livre Rhinocéros

Eugène Ionesco

Description du phénomène
La mondialisation est un phénomène qui a toujours existé mais qui depuis les années 80 se voit être beaucoup plus courant, le terme même a pris une ampleur et s’est officialisé lors de l’accroissement aigu du phénomène. La mondialisation est un terme très large qui porte autant sur la culture,la politique, l’environnement que l’économie. Une définition plus globale explique que c’est « un processus historique qui est le fruit de l'innovation humaine et du progrès technique. Elle évoque l'intégration croissante des économies dans le monde entier, au moyen surtout des courants d'échanges et des flux financiers. Ce terme évoque aussi parfois les transferts internationaux de main-d'œuvre oude connaissances »[1]. Cela permet des échanges bilatéraux entre les pays et leurs donnent accès à plusieurs avantages. Cependant, lorsque certains sont avantagés, d’autres sont alors désavantagés; il est impossible que tout le monde en sort gagnant. D’ailleurs, voilà pourquoi la mondialisation est si controversée sur la scène mondiale puisqu’elle n’a pas les mêmes répercussions sur les richesque sur les pauvres.
Il y a cinq modèles théoriques qui entament des débats sur la question de la mondialisation. D’abord, la mondialisation peut être perçue comme un phénomène provoquant des inégalités. On remarque trois types d’inégalités : intra pays, inter pays et sur le plan mondial[2]. Évidemment, ceci varie selon les classes sociales, les riches auront accès aux technologies, àl’éducation, aux industries culturelles, contrairement aux pauvres qui eux travailleront à l’évolution de ces techniques spécialisés. Ensuite, l’aspect d’homogénéisation de la mondialisation est extrêmement délicat puisqu’il peut neutraliser ou effacer la diversité culturelle. D’autre part, l’homogénéisation peut même être un danger provoquant la conception de préjugés ou stéréotypes à la réduction desqualités, des autres cultures et sociétés, en caractéristiques essentielles. Selon Anna Lowenhaupt Tsing dans son livre Frictions, l’individu sera bloqué par les distinctions culturelles et les caractéristiques biologiques de l’autre, il va donc y avoir une certaine dominance culturelle; le geste de nommer l’autre est en parallèle avec la reconnaissance du soi projeté sur l’autre. Puis, le phénomène de lamondialisation amplifiant la circulation des idées, des produits culturels, des individus, des industries. Ceci étant appréhendé plutôt positivement, inspirant l’aspect de fluidité, de non frontières favorisant le progrès. Il y a aussi la mondialisation comme connectivité, par contre ceci n’est point synonyme à proximité. Effectivement, les documentations se font plus accessibles, les gens sontbeaucoup plus informés qu’auparavant, mais cela n’améliore pas la communication; les tensions socioculturelles sont toujours présentes. Finalement, la mondialisation comme médiation provoquant ainsi plusieurs questions identitaires. La culture, en évoluant, est-elle influencée par la mondialisation ou cohabite-t-elle parallèlement au phénomène? La culture est mutable, palpable, elle « n’est pas uneentité qui a son principe en elle-même et elle ne peut pas être considérée comme un bloc imperméable »[3].
La mondialisation suscite donc plusieurs individus à quitter leur pays d’origine pour trouver de l’emploi mieux rémunéré. Le continent africain observe un grand taux d’émigration vers les pays plus riches[4], conséquemment, cela crée des diasporas africaines dans le monde. Somme...
tracking img