Attitudes et representations linguistiques-dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Représentations linguistiques et plurilinguisme
Thèse présentée à la Faculté de Lettres Institut des Sciences du Langage et de la Communication Université de Neuchâtel Pour l’obtention du grade de docteur ès Sciences Humaines Par

Cécile Petitjean
Acceptée sur proposition du jury : Prof. Simona PEKAREK-DOEHLER, directrice de thèse Prof. Alain GIACOMI, directeur de thèse Prof. Georges LÜDI,rapporteur Prof. Michel-Louis ROUQUETTE, rapporteur Prof. Pascal SINGY, pré-rapporteur Prof. Robert VION, rapporteur Soutenue le 16 octobre 2009 Université de Neuchâtel 2009



    
   







    
   

   

     


 



        



!
 "
   
#
# # & "
#
  

# " "
 


!    ! #
!
"

  "
  


# 

 %
#  

  

   # #






   #  -
   

 '
# (

   '


! '#   

   *
     '    



  !



 !
     ,

' 

  

#    #  #   
 

 



 + 
 
 !  '  
# 
+   +

%



 

 

/! #  " 

 

+ 
#     *
 

 

      "
 



#  

%  


 1  

 '!

 + 





  '!  

0  



 , 
!   






 



'


 , %


#! #    # 

   
  #
" # #  '  '! 



 # 
  


 0 
"  +  

    # ! ! 

   !






%
 
  #  !





02 



 0  4 "

     
!&
!  

 4 +
5'! & # # 


#

 6 
, 
'      6 
  #  

   



 "     





# '#!

'    

# & 

%  '



  



 ,  
 ,

 

  " 

7 &"  
!    ' 
   ' 

  (

'

!   

 

! 

6 &   5
 0# 

  8#  
#   %    


 8#  9        

  :6   

 

%
 



'

+  + 

 

 



 ,   !





,  " 
 
    

#
#

#


! &  


 *
 #  !






4   ' 

' 
"  
! ' 
 

*   





  


'

+  + 
# 



"


 






"(
 0   & ' 
#
#

#
   + 


 +

 
!  

  
 

Représentations linguistiques et plurilinguisme La notion de représentation linguistique (RL) constitue aujourd’hui un enjeu théorique majeur ensociolinguistique. En effet, si l’on s’est prioritairement intéressé, dans ce domaine, à la dimension variationnelle des productions langagières, on a également pu constater que l’analyse des dynamiques linguistiques ne pouvait reposer sur la seule prise en compte des pratiques : les savoirs sociaux partagés dont les locuteurs disposent quant à leur langue jouent également un rôle déterminant dans lamanière dont un groupe parvient à gérer l’hétérogénéité de son espace linguistique. L’objectif de ce travail est donc dans un premier temps de proposer une approche spécifiquement sociolinguistique des RL, et ce aux niveaux théorique et méthodologique : qu’estce qu’une RL, comment l’observer et la décrire ? En s’intéressant aux représentations du plurilinguisme de deux communautés périphériques...
tracking img