Au bonheur des dames

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1256 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TRIOMPHE DU GRAND MAGASIN

Octave Mouret est veuf. Garçon pratique et actif, il va, en quelques années, faire du modeste commerce de sa femme, Mme Hédouin, un " grand magasin ", moderne, une grande et riche entreprise qui, peu à peu, dévore tout le pâté de maisons et tue les petites boutiques du quartier.

Quatorze chapitres de longueur à peu près égale mènent à ce triomphe. Zola les répartiten trois grandes parties se terminant chacune par une grande vente, une description de la foule et du magasin à trois périodes différentes que Mouret contemple du haut de son escalier :

Exemples :

Octobre 1864, chapitre 4 : grande vente des nouveautés d'hiver :

L'homme monte une recette de 87 742,10 francs.

 

Mouret regarde son magasin animé, puis encombré.

14 mars 1867,chapitre 9 : grande vente des nouveautés d'été, à l'occasion de l'inauguration des nouveaux magasins.

- L'homme monte une recette de 587 210,30 francs, " la recette la plus forte que le "Bonheur des Dames" eût faite ".

- En fin d'après-midi, une foule envahit le magasin sous le soleil couchant.

Février 1869, chapitre 14 : grande vente de blanc et inauguration de la façade du magasin.

L'hommemonte une recette de plus d'un million.

Il y a eu nécessité de faire circuler la foule qui, dès le matin, a envahi le magasin.

En octobre 1864, le " Bonheur des Dames " étale ses vitrines le long des rues de la Michodière et Neuve-Saint-Augustin. Il possède 19 rayons, emploie 403 employés, fait 8 millions de chiffre d'affaires (p. 71). En 1866, il a 28 rayons et emploie 1000 employés, fait40 millions de chiffre d'affaires. En 1869, c'est un grand magasin qui a dévoré tout le pâté de maisons. Il ouvre sa nouvelle façade sur la rue du Dix-Décembre, a 50 rayons, emploie 3045 employés, atteint près de 100 millions de chiffre d'affaires (p. 409).

LA MORT DU PETIT COMMERCE

Zola multiplie les épisodes symboliques qui mettent en évidence la disparition du petit commerce comme : mortset enterrements de Geneviève Baudu puis de sa mère, tentative de suicide de Robineau :

(p. 395).

Par ailleurs, si Baudu emploie trois commis en 1864, il n'a plus à son service, quatre ans plus tard, que Colomban, et encore parce qu'il est fiancé à sa fille. Colomban partira, lui aussi, attiré par le "Bonheur des Dames". Il ne restera donc rien à la famille Baudu.

Il est possible deremarquer qu'à plusieurs endroits dans le roman, il y a des métaphores entre "Le vieil Elbeuf" et la famille Baudu. Celles-ci peuvent être remarquées dès le début du roman. Par exemple, lorsque le commis du "vieil Elbeuf" part avec la commise du "Bonheur des Dames", la cousine de Denise a un chagrin d'amour (coeur). "Le vieil Elbeuf" perd ses dernières clientes qui lui restaient fidèles car ellesaimaient y venir (coeur). (passage p. 400). Dès qu'il arrive des problèmes à la famille Baudu, le magasin a, lui aussi des problèmes comme si la famille appartenait au magasin, comme si la famille était un membre du magasin, comme si, l'un sans l'autre ne pouvaient pas vivre.

L'OPPOSITION DANS LE ROMAN

Une des bases fondamentales du roman, c'est l'opposition entre le grand magasin et le petitcommerce. Tout au long du Bonheur des Dames, Zola décrit ainsi la " montée " du grand commerce parallèlement à la " descente " du petit commerce.

Ainsi, à travers un extrait page 11-12, plusieurs effets nous permettent d'affirmer que l'opposition entre les deux commerces est fortement marquée.

Voici quelques-uns de ces procédés (effets):

- Le choix du point de vue :

On voit les deuxmagasins à travers Denise et ses frères donc on s'identifie à eux. Cela nous permet de mieux sentir, d'éprouver les mêmes réactions qu'eux. C'est-à-dire émerveillés par "Le Bonheur des Dames" et presque dégoûtés par "Le vieil Elbeuf". Le romancier s'efface derrière ses personnages.

- Représentation du commerce :

" Deux femmes riantes, la gorge nue et renversée, déroulaient l'enseigne : AU...
tracking img