Au nom du respect des autres cultures peut-on tout tolérer ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1071 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Au nom du respect des autres cultures peut on tout tolérer ?
Tout d'abord la définition du mot « tolérance » est d'accepter ce que l'on désapprouve c'est à dire ce que l'on devrait normalement refuser. Mais au sens moral la tolérance est la faculté qui porte à accepter ce que l'on accepterait pas spontanément ; nous allons voir maintenant la définition du mot « respect » qui elle est unsentiment de considération, d'égard, voire de vénération que l'on peut avoir en vers un individu ou quelque chose, le respect est une valeur plus profonde que la politesse car il est libéré de toute hypocrisie ; et pour finir nous allons voir la définition du mot « culture » qui est en philosophie différent de la nature c'est à dire qui est de l'acquis et non de l'inné, elle a longtemps était considéréecomme un trait caractéristique de l'humanité, qui la distinguait des animaux.
Tout d'abord nous traiterons sur le fait que la tolérance est un principe essentiel et ensuite nous traiterons la limite à la tolérance c'est l'atteinte à la dignité humaine.

La tolérance est la tendance à admettre des moyens de penser, d'agir et des sentiments différents des nôtres. La philosophie de la tolérancereconnaît le principe de l'égalité de tous, sans distinction de race, de religion ou de pays; son objectif : substituer des relations de dialogue à des rapports de force et essayer de comprendre le point de vue d'autrui.C'est un principe de morale lié au RESPECT élémentaire des libertés d'autrui. C'est aussi une preuve d'intelligence, car on s'enrichit toujours au contact de croyance et depratiques différentes des nôtresTolérer, c'est donc renoncer à une part de son pouvoir de sa force, au sens où on surmonte son propre intérêt. La tolérance ne vaut que contre soi et pour autrui.La vraie tolérance vient de la certitude profonde que CHACUN a raison selon l'observatoire où il est placé. Le problème de la tolérance se pose pour des questions d'opinion : c'est pourquoi il se pose si souventcomme par exemple le port du foulard à l'école ou dans l'entreprise. Qu'est-ce qu'une opinion, sinon une croyance incertaine ou en tout cas sans autre certitude que subjective. Par exemple la Bible n'est ni démontrable ni réfutable, il faut donc y croire ou tolérer qu'on y croie.Quand la vérité est connue avec certitude, la tolérance est sans objet. Elle n'appartient pas au domaine scientifique outout au moins démontrable.D'ailleurs connaît-on toujours la VÉRITÉ avec certitude? c'est tout le problème.
Nous sommes obligés de constater qu'actuellement, au nom de ces vérités nouvelles, l'intolérance gagne du terrain. Faut-il, si l'on tolère la Bible tolérer aussi Mein Kampf, le racisme, la torture, les camps, les viols, le crime etc..? Il y a de l'intolérable Où s'arrête la tolérance?

Lanotion de dignité humaine a des dimensions multiples, philosophiques, religieuses, et juridiques. La tolérance est un concept ayant plusieurs formes. Souvent invoquée à tord et à travers, son usage a pu agacer un certain nombre d’entre nous. On connait trois usages de ce concept qui permettent aussi de révéler plus ou moins notre sens de la dignité humaine.Le premier usage est laxiste. Il consisteà dire que tout est possible ou presque, qu’il faut tolérer les choix de chacun au seul fait que c’est leur choix même si dans ce choix, il se perdent ou s’abîment. Ce type de tolérance renvoie à un concept inferieur de dignité qui relève de l’autonomie. Respecter quelqu’un, c’est le laisser mener sa vie comme il l’entend. C’est cela qui est bien. Le bien porte sur le fait qu’il a choisi son modede vie et non sur le mode de vie choisi. A mon sens, il est difficile de soutenir une telle approche qui permet assez facilement de soutenir que chacun fait ce qu’il veut et que du moment qu’il l’a voulu, c’est bien.
Le second usage du concept de tolérance consiste à dire qu’il est tolérable dans une famille ou dans un état que des approches différentes, voire incompatibles entre elles...
tracking img