Audiovisuel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3769 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
RTM[modifier]Article détaillé : Société nationale de radiodiffusion et de télévision. Historique[modifier]Avril 1928 : Création du service Radio-Maroc au sein de l'Office Chérifien des Postes, Téléphone et Télégraphe.
Décembre 1937 : Institution d'un conseil de Radio-Maroc et d'un comité consultatif de radiodiffusion en langue arabe.
Février 1947 : Autonomie financière et capacité juridique auservice de la radio au sein de l'OCPTT.
Juin 1956 : Institution de la commission consultative des émissions arabes de la Radiodiffusion marocaine.
Juillet 1961 : Rattachement du service de la Radiodiffusion au Ministère de l'Information, des Beaux-Arts et du Tourisme, en lui attribuant le nom de la RTM, avec capacité juridique et autonomie financière.
Octobre 1966 : Promotion de laRadiodiffusion marocaine en un établissement public, doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière.
Janvier 1968 : La RTM redevient administration publique avec un budget annexe.
Décembre 1978 : La RTM devient partie intégrante de l'Administration centrale du Ministère de l'Information (actuellement Ministère de la Communication).
Juin 1994 : Un décret redéfinit la mission de la RTM, sesattributions et réorganise sa structure.
Édifier un réseau national de Diffusion des programmes de proximité[modifier]Le Maroc fut le pionnier dans le domaine de l'audiovisuel. Déjà dans les années 1950, il avait connu une première expérience entreprise par la société française "TELMA" qui voyait en la communauté européenne au Maroc un public potentiel. En 1951, l'autorisation d'exploitation et dediffusion fut cédée à la "TELMA" qui ne commença à émettre qu'en 1954. Ce fut une expérience éphémère qui ne durera que quelques mois. La dite société dut s'arrêter, non à la suite d'un échec commercial mais compte tenu des évènements politiques générés par le mouvement nationaliste qui secouait le pays.

La chaîne publique marocaine devait débuter au lendemain de l'indépendance le 3 mars 1962,émettant en noir et blanc. La couleur (Secam b) ne fut introduite qu'en 1972.

Le statut de la TVM est passé successivement du régime de la capacité juridique et de l'autonomie financière à celui de l'établissement public, puis à son intégration à l'administration centrale du Ministère de la Communication, avec un budget annexe.

Sur le plan des moyens, la TVM assure l'équilibre de son budgetgrâce à une subvention de l'État, en plus d'une redevance en forme de contribution indexée sur la consommation d'énergie des foyers, de l'excédent des recettes du Service Autonome de Publicité (SAP), ainsi que des recettes diverses et accidentelles résultant des revenus de ses prestations de services.

Le Ministère de la Communication a mis à la disposition de la TVM pour les années 1995 et 1996une enveloppe de près de 13 millions de DH.

Le budget de fonctionnement de cet organisation a connu une augmentation appréciable en 1996 pour atteindre 598 millions de DHS pour l'année budgétaire 1996-1997.

Attributions de la SNRT[modifier]La Radiodiffusion Télévision marocaine est une administration publique placée sous la tutelle du Ministère de la Communication.

Elle a pour missiond'assurer le service public de radiodiffusion dans le cadre du monopole de l'État en matière de télécommunications conformément aux dispositions législatives et règlementaires en vigueur.

À cet effet, elle est chargée :

De réaliser la couverture des activités politiques, économiques et sociales.
D'élaborer et de mettre en œuvre tout programme d'action et toute production audiovisuelle enmatière de radio et de télévision.
De mener toute étude au sondage visant à l'amélioration qualitative de la radio et de la télévision à l'échelle régionale, nationale et internationale.
D'assurer l'orientation et la coordination de l'action des services extérieurs de la RTM.
D'encourager la production nationale de programmes artistiques et éducatifs.
De contribuer à la promotion des arts et de...
tracking img