Audit fiscal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1132 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’INTERNATIONALISATION

1. Définition 

I – POURQUOI S’INTERNATIONALISER ?

2. Quelles sont les 2 attitudes opposées qu’une entreprise peut avoir face à l’internationalisation ?

1/ RAISONS STRATEGIQUES :

a) permet de répartir les risques entre plusieurs pays :

➢ conjoncture économique, variation monétaire (taux de changes flottants)
➢ risque de dépendance (par ladiversification géographique pour l’écoulement des produits ou l’approvisionnement)
➢ concurrence (quelquefois moins forte sur les marchés extérieurs que sur le marché national)
➢ phases du cycle de vie (un produit en phase de maturité sur le marché national peut être en phase de croissance ailleurs)

b) procure des avantages concurrentiels :

➢ implantation d’unités de productions dans les pays quipermettent :

• bas niveau des salaires (d’une main-d’œuvre bon marché)
• disponibilité des ressources et la maîtrise des approvisionnements (ressources naturelles disponibles rapidement et à moindre coût)
• incitations financières et fiscales (qui accordent des avantages fiscaux ex. zones franches)
• productivité du travail importante et qualification de la main-d’œuvre(production horaire/salarié et VA/salarié)

La baisse des coûts de production due à la délocalisation permet d’augmenter les ventes, donc de réaliser des économies d’échelle (diminution de coût de production unitaire obtenues grâce à une augmentation des dimensions de l’unité de production) au niveau de la production, des approvisionnements, de la mercatique, de la recherche développement et desressources financières.

2/ RAISONS LIEES AU MARCHE :

a) facteurs liés au marché de base :

➢ L’internationalisation est parfois imposée : saturation du marché national ou difficulté de gagner des parts de marché supplémentaires (situation oligopolistique) donc besoin d’élargissement des marchés
➢ La réglementation limite de développement de l’entreprise
➢ Les conditions de productionfreinent la croissance et le profit
➢ La concurrence est très agressive

b) facteurs liés aux marchés étrangers :

➢ la concurrence s’internationalise (ouverture des marchés, l’entreprise ne peut plus considérer son marché national comme le seul marché, il faut occuper le terrain là où se trouve les clients mais aussi les concurrents)
➢ les imperfections des marchés (l’entreprise peut êtreobligée de s’implanter dans un pays pour avoir le droit d’y écouler sa production : réglementations tarifaires, administratives ou protectionnistes)

II – LE PROBLEME DU CHOIX

1/ QUEL PAYS CHOISIR ?

Le choix de l’internationalisation de l’entreprise reste difficile. Il faut considérer l’attractivité du pays :

➢ Facteurs environnementaux économiques, politiques, sociaux (ex. respectdu droit de propriété, niveau de vie, inflation, stabilité politique, qualité des relations avec le pays d’origine)
➢ Conditions d’offre et de concurrence dans le pays (caractéristiques des circuits de distribution, nombre de concurrents…)
➢ Conditions de demande (taille et potentiel du marché, attitude vis-à-vis des produits venus de l’étranger…)

Mais aussi la capacité concurrentielle del’entreprise pour chaque pays :

➢ Connaissance du marché
➢ Maîtrise des arguments du plan de marchéage (prix, produit, distribution, communication)
➢ Maîtrise des conditions d’offre

3. quels problèmes liés au choix du pays est-il possible de recenser ?

➢ il existe des pays à risque (guerre, nationalisations, crises politiques) : risque politique
➢ certains pays manquentd’infrastructures
➢ d’autres ont un potentiel limité : problème de l’ampleur du marché
➢ certains pays imposent des démarches administratives très lourdes pour protéger leurs entreprises nationales en restreignant l’accès au marché : risque administratif et problème d’accessibilité (administrative et commerciale)
➢ risque fiscal : problème de l’accord des 2 pays (d’origine et d’accueil)
➢ risque...
tracking img