Audit social

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 73 (18024 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1

Audit social : définitions, démarche et outils

Vingt-cinq ans après ses débuts, où en est l’audit social ? Sur Yahoo, une recherche à partir de l’intitulé « audit social » fournit comme premier site asiainspection.fr, qui propose n’importe où en Chine des audits sociaux effectués selon la norme SA 8000 ou toutes autres exigences désirées, et ce pour 650 dollars. Une seuleprécision figure : « Si l’usine emploie plus de cinq cents personnes, il faudra compter deux homme/jour ». L’inscription du client s’effectue en ligne, il remplit un questionnaire succinct concernant les usines qu’il souhaite faire auditer, et reçoit un rapport d’audit dont un modèle figure également en ligne. Il est précisé que ce cabinet d’audit créé en 1997 à Hong Kong a reçu le prix PME-Chine 2006 de laChambre de commerce et d’industrie française en Chine... Cet exemple illustre à la fois l’actualité et les dérives de l’audit social à l’heure de la mondialisation. L’audit social bénéficie depuis le début du nouveau siècle d’une demande importante dans le cadre de la relation entre des clients, commerçants et industriels du Nord d’une part, et des fournisseurs ou sous-traitants du Sud d’autrepart. Il s’agit pour l’essentiel de contrôler le respect des principes fondamentaux de l’Organisation internationale du travail (OIT), auxquels s’ajoutent d’autres exigences en fonction des désirs du donneur d’ordre. Comme on le voit à travers asiainspection.fr, ce type d’audit est souvent

© Groupe Eyrolles

14 AUDIT SOCIAL très court et mobilise peu de moyens. De nombreuses ONG en dénoncentsouvent le caractère superficiel, mais c’est cependant devenu la pratique la plus fréquente, sous l’appellation américaine de « social audit ». Le respect d’un socle de droits de l’Homme et de droits du travail correspond à une demande de consommateurs occidentaux, ainsi qu’à l’exigence de certains industriels. Les premiers sont poussés par des considérations morales, ils ne veulent pas que lesproduits achetés aient été réalisés par des enfants non scolarisés ou dans des conditions de travail dégradées. Les seconds voient le respect d’une « clause sociale » dans les échanges internationaux comme un moyen de résister à la concurrence des pays à bas salaires. Pour ces raisons, la pratique de l’audit social dans la chaîne d’approvisionnement et de sous-traitance devrait encore s’intensifier dansles prochaines années. Il n’est pas interdit d’espérer qu’elle s’améliore également, car elle n’offre pas aujourd’hui toutes les garanties qu’on est en droit d’attendre d’un audit social réalisé dans les « règles de l’art ». Après avoir dans une première section replacé l’audit social dans un contexte historique, nous envisagerons la diversité des pratiques contemporaines d’audit social (section2), nous proposerons une définition et, en dépit de cette diversité, nous caractériserons la démarche de l’auditeur social (section 3), puis nous développerons des exemples d’outils et de méthodes (section 4).

1. À l’origine de l’audit social
Bien que discipline récente, l’audit social a connu une sensible évolution depuis son origine. En tant que déclinaison particulière de l’auditopérationnel, l’audit social présente une grande similarité avec les autres branches de l’audit, informatique, logistique, achats, etc. Par cette première approche, l’audit social est contemporain de la montée en puissance des missions d’audit dont on peut dater les origines au début des années cinquante. En France, l’audit social a également une seconde origine, plus récente. Il s’agit des travaux qui, dansles années soixante-dix, eurent pour objectif de réformer l’entreprise et qui se traduisirent en 1977 par la loi rendant obligatoire la présentation annuelle du bilan social. À partir de cette loi, nombre d’entreprises s’essayèrent à planifier la dimension sociale de leur activité, et l’audit social trouva sa place dans ce cycle.
© Groupe Eyrolles

Audit social : définitions, démarche et...
tracking img