Audit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 73 (18045 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est disponible en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=ARSS&ID_NUMPUBLIE=ARSS_146&ID_ARTICLE=ARSS_146_0062

Du commissariat aux comptes à l’audit. Les BIG 4 et la profession comptable depuis 1970 par Carlos RAMIREZ
| Le Seuil | Actes de la recherche en sciences sociales 2003/1-2 - 146-147
ISSN 0335-5322 | ISBN 2-02-057344-X | pages 62 à 79

Pour citercet article : — Ramirez C., Du commissariat aux comptes à l’audit. Les BIG 4 et la profession comptable depuis 1970, Actes de la recherche en sciences sociales 2003/1-2, 146-147, p. 62-79.

Distribution électronique Cairn pour Le Seuil. © Le Seuil. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limitesdes conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est préciséque son stockage dans une base de données est également interdit.

Carlos Ramirez

Du commissariat aux comptes à l’audit
LES BIG 4 ET LA PROFESSION COMPTABLE DEPUIS 1970

a chute spectaculaire du cabinet Arthur Andersen, dans le sillage de la faillite frauduleuse de l’entreprise Enron, a été l’occasion de jeter un coup de projecteur sur une profession dont on ne parlait guère jusque-là endehors des rubriques économiques et des cercles de spécialistes : celle des auditeurs. Leur implication dans des scandales financiers n’est pourtant pas chose nouvelle : ainsi la célèbre affaire McKesson & Robbins qui éclata aux États-Unis en 1938 et vit la mise en cause du cabinet Price Waterhouse conduisit-elle à la création des premières normes professionnelles, dont le respect était censégarantir la qualité du travail de l’auditeur. Mais, comme le souligne Michael Power dans son livre The Audit Society 1 , les scandales qui ont éclaboussé par la suite la profession comptable américaine ou britannique se sont toujours soldés par un renforcement de ces normes, élaborées et appliquées par les professionnels eux-mêmes, plutôt que par une réflexion sur le processus d’audit et sur le rôle deses spécialistes. La disparition d’Arthur Andersen marque à ce titre un tournant. Elle annonce une remise en question profonde de la double nature, à la fois professionnelle et commerciale, du mode de fonctionnement des conglomérats multinationaux de l’audit et du conseil que sont les Big 4 2 et, plus généralement, une remise en cause des privilèges de la self-regulation dont jouissaient jusque-làles professionnels comptables libéraux. La volonté de mettre fin aux dérives occasionnées par le manque d’indépendance d’auditeurs, à la fois au service de leurs clients et censeurs des comptes de ces derniers, et la volonté de renforcer la surveillance des professionnels par les autorités publiques semblent être en effet les traits dominants des lois récemment votées, comme le Sarbannes-OxleyAct aux États-Unis, ou en passe de l’être, comme la loi sur la sécurité financière en France.

L

Ces textes de loi ne sont pas sans ambiguïté car s’ils ont pour but de résoudre des problèmes créés essentiellement par l’activité d’acteurs économiques globaux, ils doivent, pour ce qui est des professionnels de la comptabilité, tenir compte de l’appartenance de ces acteurs à des professionsnationales dont le mode de développement a été très différent d’un pays à l’autre. En prétendant réformer la profession comptable dans son ensemble, ils ne font en fait que mettre en évidence la fracture qui sépare le monde des grands cabinets multinationaux de celui des autres membres de la profession. Il est ainsi tout à fait significatif de voir comment les dirigeants des organismes professionnels...
tracking img