Auteur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5196 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
J'ai bien aimé l'allusion à la magie qui permet des réalisations immédiates.
Avec le progrès technique, l'humanité éavait peut-être repris son ancien rêve magique.
Est-ce qu'on va se réveiller, et voir que la magie sociale et humaine ne fonctionne qu'avec des capitaux, culturels ou bien matériels ,
Ou bien est-ce que ce réveil est trop douloureux encore.

Merci PO, je ne connaissais pas cetexte, il est superbe. Je te signale que Jade a créé une édition sur les crises du capitalisme; il y aurait sa place... Je ne sais pas si on peut déplacer un billet sur Médiapart. ¨Peut-être devrait-on créer une édition sur "le progrès"
Amitiés

Belle analyse en effet de la ruse "temporelle" qui dé-double le bonhomme. Il n'a pas le choix : ou bien il regarde en arrière et il regrette ; et là ilest bon pour entamer un état dépressif voire mélancolique, ou bien il regarde en avant, pour oublier...
Le problème est dans l'évaluation du "vraiment nécessaire". Chaque fois qu'on s'y essaie on tend à ramener le désir au besoin. Parce que le besoin peut être évalué assez strictement, tandis que le désir, non.
Il y a sur MDPT un courageux qui analyse les motions du PS, et j'ai aperçu en passantqu'il y était question de ça : d'en revenir au besoin...
Il y a aussi Jade Lindgaard qui avance une jolie formule : la sobriété heureuse.
Le problème c'est qu'on ne peut absolument pas vivre en homme, sans désir. Et que le désir réclame d'être toujours insatisfait, pour se soutenir. Un objet obtenu ne comble pas, il fait immédiatement songer à l'obtention d'un autre, qui irait si bien avec lepremier, etc...
Peut on imaginer une formule du désir qui serait innocente ?
Un désir qui serait "sans vice", comme disait Alain (le philosophe hein !) à propos de la musique que c'était "le seul plaisir sans vice".
Je crains, sinon, que la sobriété heureuse ne ressemble à un renoncement invivable pour un homme en bonne santé.
Une édition sur le progrès, sur MDPT, je serais curieux de voir...Mais oui, l'idée est belle !

Mon cher Pierennry j'ai sorti ce texte après ta remarque sur ma précédente citation, ce livre là (de Baudrillard) je l'ai lu en entier (ce n'est pas comme le bouquin d'Adam Sitm). Quant au Progrès que dire? que c'est une notion très sur évaluée? Que cela n'existe pas? Que c'est une illusion? je ne sais pas pourquoi mais je pense à Lénine et ses pas en avant et sespas en arrière, le progrès c'est du tango sauvage. Pol

Monsieur Gillis, le désir, cela n'a pas de prix... et quand on aime on ne compte pas. je ne crois qu'à cette formule du désir, cette formule ou la rencontre de l'autre nous laisse généreux et en empathie. Il y avait un modèle mathématique, qui montrait bien que seul les civilisations de l'échange et de l'entraide pouvaient survivre. Il estvrai que la partage se serait un progrès, pas les nouveautés techniques ou les découvertes scientifiques. Le progrès ce serait l'absence de voracité... Nous sommes dans une société d'usure disait Baudrillard...
Pol

Cher POL, je suis contre la voracité moi aussi. Je trouve ça vulgaire et sans avenir. Et la rencontre, oui... L'amour, le partage, ok... Le problème se présente sous une forme moinsspectaculaire mais on ne peut plus tenace, celle de la "convoitise". Partager, c'est merveilleux, mais partager la femme de l'autre... déjà, ça se gâte.
Mais c'est difficile de dégager par écrit des opinions qui n'auraient pas un caractère péremptoire.
Donc, je précise : je ne suis pas dans le péremptoire. J'échange...

Il est bon de relire les livres de sa bibliothèque, Baudrillard concluaitle chapitre en disant que dans l’ordre actuel les objets n’ont pas du tout pour destination d’être possédés et pratiqués , mais bien seulement d’être produits et achetés. Ce serait cela la décroissance indispensable pour surmonter le mensonge actuel, simplement posséder ce qui est vraiment nécessaire. Il devient nécessaire d’être riche parce qu’on a besoin de rien, et pas d'être riche de dettes...
tracking img