Auteurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2036 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CLASSIQUES

SMITH Adam: (1723-1790) économiste écossais.

Pour lui, l’intérêt personnel est le moteur de l’activité économique et la somme de toutes les activités individuelles la source de richesse, mais celles ci sont réparties d’une manière souvent injuste.

voir aussi l'analyse de Camille

MALTHUS, Thomas Robert : (1766-1834) économiste anglais.

Il étudia le rôle de la monnaie, del’épargne et des investissement.

RICARDO David : (1722-1823) économiste anglais.

Analyste du capitalisme libéral. Ses théories de la rente foncière et de la valeur-travail ont influencé la pensée économique de son temps.

SAY Jean-Baptiste : (1767-1832) économiste français.

Professeur au collège de France et adversaire du protectionnisme.

NÉOCLASSIQUES

PARETO Vilfredo FrederigoSamaso : (1848-1923) économiste et sociologue italien.

Il établit la science économique sur des bases mathématiques. Il développa la théorie de « la circulation des élites ».

WALRAS Léon : (1834-1910) économiste français.

Il appliqua les méthodes mathématiques aux sciences économiques.

KEYNÉSIENS

KEYNES John Maynard (baron) : (1883-1946) économiste et financier britannique.Bouscula les théories économiques classiques, secouant les routines gouvernementales, analysant avec exactitude la grande crise sociale de son temps. Keynes apparaît comme un économiste de génie pouvant prendre rang à côté de Smith ou Karl Marx. Keynes s’attache à montrer comment le capitalisme contemporain engendre le chômage permanent et comment l’Etat peut et doit remédier à cela en favorisant lesinvestissements publics et privés, ainsi que la propension à la consommation, par une politique de redistribution des revenus.

SAMUELSON Paul Anthony : (1915-...) économiste américain.

Il analysa scientifiquement les concepts de base de la théorie économique. Prix Nobel 1970.

Les classiques

Jean-Baptiste Say

Il est un personnage important dont il fallait parler . Économiste français,il va en effet approfondir certains aspects de la thèse de A.Smith concernant les moteurs de la croissance dans son œuvre « Traité d’économie Politique » qu’il écrit en 1803 . Dans ce livre, il développe la loi des débouchés selon laquelle l’offre crée sa propre demande et évoque le fait qu’il faut accorder un intérêt particulier à l’offre pour aboutir à la croissance économique.

La critique dela loi de SAY par J.M. Keynes

Dans la Théorie générale, Keynes a concentré ses critiques sur le revenu monétaire. A partir du moment où le revenu est distribué en monnaie (et non pas directement sous forme de biens , auquel cas il n’y aurait évidemment aucune possibilité de déséquilibre entre l’offre et la demande), il faut admettre les conséquences du fait que celle-ci est uneréserve de valeur. Elle peut donc être conservée aussi longtemps qu’il plaira à son détenteur. Dès lors il n’y a aucune raison pour que le revenu soit intégralement dépensé (la différence constituant la thésaurisation) et pour que la demande de la période soit égale à l ‘offre de la période

POURQUOI ADAM SMITH ?

La place de Smith dans la pensée économique a toujours conjugué deux dimensionscar il est considéré comme le fondateur de l’économie politique mais aussi comme un pionnier du courant libéral. En effet, étant anglais, il a pu profiter de la révolution industrielle précoce en Angleterre qui lui a permis de comprendre le capitalisme et le fonctionnement d’économie de marché.

Smith est guidé par deux principes de l’école philosophique
- l’instinct égoïste ® jouissanceindividuelle, esprit de conquête
- l’instinct altruiste ® permet la vie en société

Il a par ailleurs une approche sociologique du marché puisqu’il pense que le marché créé des liens même si l'individu est dominé par l’égoïsme (Les Sentiments moraux 1759 ). Il a une approche individualiste de l’économie de marché car tout le monde réagira différemment face à une situation donnée. Il développe...
tracking img