Autisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 44 (10996 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Année 2008 /2009
TD DF2

AUTISME

SOMMAIRE

SOMMAIRE1

INTRODUCTION2

DEFINITIONS4

LES PRINCIPAUX COURANTS DE PENSEE9

LES METHODES14

LA PRISE EN CHARGE INSTITUTIONELLE26

L'AUTISTE ET SON ENVIRONNEMENT34

CONCLUSION44

BIBLIOGRAPHIE46

INTRODUCTION

DEFINITIONS

DEFINITION GENERALE

« Autisme » vient du grec « autos » qui signifie « soi ». Ce terme signifieêtre replié sur soi et ne pas participer à.
L'autisme peut-être définit comme un trouble grave du développement cérébral, dont les causes sont diverses. L'autisme est considéré comme une déficience, un handicap. Il est également défini comme un trouble du comportement qui se manifeste dés les premières années de vie de l'enfant. Les signes sont divers et d'intensité différente d'une personne àl'autre: - Indifférence ou réaction inadptée par rapport aux autres
-Absence de langage ou langage inhabituel (répétition de mots ou de phrases...)
-Désintérêt pour les objets ou utilisation « étrange » (agite ou fait tourner les objets
de manière répétitive)
-Activités stéréotypées avec son corps (agitation des mains, tournoiement,
balancement)

D’un pt de vue nosographique, le DSMIII (version de 1988) fait figurer l’autisme dans les troubles globaux du développement et pour diagnostiquer l’autisme, il impose que le début des troubles se manifeste avant 30 mois.

Le DSM III-R (1989) abandonne le critère d’âge et spécifie simplement qu’il s’agit d’1 trouble global de développement. Il spécifie que le trouble a débuté avant 3 ans. L’appellation devient trouble envahissant dudéveloppement. L’appartenance à l’1 ou l’autre de ces catégories exige la présence d’au – 8 items sur 16 items répartis en 3 rubriques :
altération qualitative des interaction sociales
altération qualitative de la communication verbale et non verbale et de l’acte de l’imaginaire
restriction marquée du domaine des intérêts et des activités

C'est ce qu'on appelle la« triade autistique »
Il résulte de cette triade que l'autisme est défini comme un trouble envahissant du développement ou TED. Ces troubles sont définis par la classification internationale des maladies et le Diagnostic and Statistical Manual. Pour la Classification Internationale des Maladies les TED sont définis comme un « Groupe de troubles caractérisés par des altérations qualitatives des interactionssociales réciproques et des modalités de communication, ainsi que par un répertoire d'intérêts et d'activités restreint, stéréotypé et répétitif. Ces anomalies qualitatives constituent une caractéristique envahissante du fonctionnement du sujet, en toutes situations. »
En raison de l'hétérogénéité des troubles et dans la mesure où il n'existe pas de caractéristique typique et unique pour définirl'autisme on parlera de « spectre autistique ».

CLASSIFICATION

La notion de « spectre autistique » englobe différentes classifications et « type » d'autisme.
a) L'autisme de Kanner
Léo Kanner a décrit l'autisme pour la première fois en 1943. Il a fourni une liste de signes qui devaient permettre d'identifier les enfants porteurs de cette pathologie. La plupart de ces signes restent encorevalables et constituent le tableau référent à l'autisme dans sa forme la plus classique. Le terme d'autisme de Kanner est encore parfois utilisé pour la forme dite « pure » de l'autisme, c'est-à-dire sans maladie associée.

b)L’autisme dit de « haut niveau »
Dans le spectre autistique on parle parfois de trois grands niveaux :
L’autisme sévère qui est la forme la plus grave accompagné d’ungrand retard mental. L’autisme moyen et l’autisme de haut niveau. Cette forme d’autisme permet à l’individu qui en est atteint de fonctionner en société car on dit qu’il n’y a pas de retard mental, les acquisition peuvent se faire quasi-normalement. Ainsi même si la personne atteinte de cette forme d’autisme ne comprend pas tous les enjeux de la communication, exemple le second degrès dans...
tracking img