Autoentrepreneur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9067 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
entrepreneurs
Supplément gratuit au numéro 20.446 l Ne peut être vendu séparément

CRÉER • INNOVER • DÉVELOPPER
www.lesechos.fr

MERCREDI 17 JUIN 2009

SPÉCIAL SALON DES ENTREPRENEURS DE LYON

Autoentrepreneur
mode d’emploi

SOMMAIRE
− Pourquoi le nouveau statut d’autoentrepreneur séduit tant − Thomas Landru : « Pour moi, c’est un premier tremplin avant la création » − FlorenceVanderhaege : « J’ai voulu créer mon emploi et opter pour une meilleure qualité de vie » Page 2 − Alix Grandel : « Avec l’autoentrepreneur, je peux consacrer 95 % de mon temps à mon cœur de métier » − Bruno Michon : « Ce régime me procure une autonomie, une reconnaissance » Page 3 − Exercer à domicile ? Oui, mais... Page 5

Tous droits réservés − Les Echos − 2009

− Les limites du statut del’autoentrepreneur − Les réponses à vos questions − Philippe Arraou (Syndicat des experts-comptables) : « Il faudrait préciser le texte et accompagner les autoentrepreneurs » Page 6 − Olivier Aynaud (Union des professions libérales) : « Ce statut ne doit pas faire croire que l’on peut rester autoentrepreneur toute sa vie » Page 7

Supplément réalisé en collaboration avec tpe-pme.com

Bruno Levy

2LES ECHOS ENTREPRENEURS

LES ECHOS MERCREDI 17 JUIN 2009

Pourquoi le nouveau statut d’autoentrepreneur séduit tant
Une solution très simple qui réserve de multiples avantages. Mais elle n’est pas adapté à tous les créateurs d’entreprise.
Il y a quelques années seulement, Jacques Chirac, alors président de la République, avait lancé un défi à son gouvernement : promouvoirl’entrepreneuriat pour permettre à la France decréer 1 million d’entreprises en cinq ans. On connaît le résultat : le million a finalement été atteint en quatreannées seulement. Comment ? Grâce à une série de réformes quiont àla fois considérablement facilité le passage à l’acte de la création et sensiblement amélioré le statut d’entrepreneur. On se souvient ainsidesfameusesloisDutreil, dont la première avait, àl’été 2003, révolutionné le droit des sociétés en supprimant le capital minimaldesSARL, jusqu’alorsfixé à 7.600 euros : on parlait alors de la SARL à 1 euro. Début 2009, une autre réforme est entrée en application et connaît un succès encore plus retentissant : celle de l’autoentrepreneur. Portée par la même idée poussée à son extrême : simplifier au maximum la création d’entreprise et la gestioncomptable, fiscale et sociale des petites entités.
l Des formalités de création réduites à leur plus simple expression

Pour créer une entreprise, il faut accomplir un certain nombre de formalités, remplir des formulaires parfoiscompliquéset,surtout,avoir arrêté des choix, de structure notamment, qui ne sont pas, il faut le reconnaître, à la portée du premier venu. Dois-je créer une société ouuneentrepriseindividuelle ?Sic’est une société, laquelle ? Une SARL, une SAS, une SA ? Quel régime fiscalretenir,impôt sur lerevenuou impôt sur les sociétés ? Quel statut social : indépendant ou assimilé à un salarié ?… Une réflexion complexe aux enjeux pourtant majeurs − comment me protéger au mieux en cas d’échec, comment choisir la formule la plus en adéquation avec mon projet… − qui peut freinerbien des ardeurs. Avecl’autoentrepreneur,plusde question à se poser : d’abord, on créeuneentreprise,pasunesociété. Ducoup,et lescandidatsdoiventen être bien conscients, ils renoncent à se protéger de leurs futurs créanciers professionnels, à moins de courir chezleurnotairepour mettre à l’abri leurs biens immobiliers, ce qui constitue une précaution qui pourra s’avérer fort utile par la suite. Maispour le reste, quelle simplicité ! Le processus de création de l’autoentreprise est réduit à sa plus simple expression : il suffit au créateur de se déclarer, par Internet s’il le souhaite, en remplissant un formulaire rudimentaire et le tour est joué ! Quelques jours plus tard, il reçoitunnuméro d’identification et

peut commencer à facturer ses ventes ou ses prestations.
l Une gestion...
tracking img