Autorité ou éducation de jean houssaye

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3871 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE

AUTORITE OU EDUCATION : Jean Houssaye ESF 2001

Entre savoir et socialisation : le sens de l’éducation

INTRODUCTION

L’auteur se demande s’il faut poser la question des modalités de l’autorité ( son bon ou son mauvais usage ) OU la question ( fondamentale ) de l’existence même de l’autorité à l’école et sa justification.
Autrement dit : l’autorité est-elleindispensable, nécessaire à l’école ?

L’auteur explique ensuite sa démarche : partir de définitions pour répondre à cette question n’est pas possible car l’autorité est liée à des notions diverses telles que l’influence, le pouvoir, la contrainte, la violence, la discipline, vécues comme étant liées dans la réalité scolaire. Houssaye se propose donc de penser l’autorité à l’école à partir d’éclairagesdifférents et donne le plan de son ouvrage :

- L’autorité à l’école aujourd’hui
- L’autorité dans l’histoire de l’éducation
- L’autorité par rapport à la psychologie
- L’autorité sous l’angle sociologique
- L’autorité du point de vue philosophique
- L’autorité et la pédagogie

A chaque étape, l’auteur se propose de faire le point selon trois axes transversaux :
-L’axe pédagogique : ( le triangle pédagogique permet de comprendre le fonctionnement de la situation éducative ). Le triangle est constitué de trois pôles ( savoir, professeur, élève ) et s’inscrit dans un cercle qui est l’institution.
De ce triangle se dégage trois processus pédagogiques fondamentaux :
( « Enseigner » : axe professeur-savoir
( « Former » : axeprofesseur-élève
( « Apprendre » : axe élève- savoir
- L’axe de la socialisation : ( fonction de l’école ) puisque ce que met en œuvre l’autorité, c’est le rapport à l’autre.
- L’axe du sens de l’éducation : l’action d’éduquer est abordée par le biais de l’autorité.

CHAPITRE 1 : La situation actuelle

Comment se pose aujourd’hui la question de l’autorité ?
1ère partie : Quelsconstats fait-on ?
2ème partie : Quelles explications en donne t-on ?

1ère partie : Les constats
Image contrastée de l’autorité :
- Pour certains, on punit moins, mais pour d’autres, on ne cesse de sévir.
- Equilibre difficile entre l’apprentissage et la relation, ou comment se faire respecter tout en encourageant les initiatives ?
Présence massive de la répression :
- Recoursaux punitions pour réguler les apprentissages
- Lien entre autorité et violence à l’école
La question de l’autorité à l’école jouit d’une réalité universelle :
- Parents et enseignants soutiennent l’injonction de l’autorité à l’école
- Les problèmes liés à l’autorité ne sont pas spécifiques des années 90, ils existaient avant.

L’auteur conclut que l’autorité fait problème, nonpas dans ses manifestations mais dans son essence même.

2ème partie : Les explications
Elles relèvent de 4 ordres :
a) Le fonctionnement pédagogique
b) Le fonctionnement des enseignants
c) Le fonctionnement institutionnel
d) L’enjeu de société

a) Tout acte éducatif est conflictuel. Dans la forme typiquement scolaire de socialisation, mise en place par l’institutionchrétienne moderne, la tâche première est la moralisation de l’enfant, l’autorité étant l’instrument et le symbole explicite de cette moralisation initiale, dont le plus haute vertu se nomme soumission ( la soumission et la patience sont plus recherchées que la curiosité et l’efficacité intellectuelle ).
Sur le plan pédagogique : L’autorité, la soumission, la moralisation et l’acquisition desconnaissances fonctionnent de concert.
Les problèmes de discipline que l‘on attribue à l’intrusion des enfants du peuple dans le secondaire, tiennent tout autant aux changements des méthodes d’éducation, parce que le rapport des enfants à l’autorité adulte a changé.

b) Dans le système scolaire français, l’autorité des maîtres reposent sur deux critères : l’autorité du savoir et l’autorité de...