Autorite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1800 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation du contenu de l’ouvrage :

Guillaume BONNET est un éducateur spécialisé. Dans son ouvrage : Regard sur la prévention spécialisée : un cas de relation éducative dans la rue, il raconte son vécu en tant que stagiaire éducateur de troisième année sur le rôle de l’Educateur Spécialisé dans un service de Prévention Spécialisée de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence. Il a étépublié et aidé par Pascal LE REST, Conseiller Technique à la Prévention Spécialisée de l’A.D.S.E.A 28 et directeur de la collection Educateurs et Préventions chez l’Harmattan.

A travers cet ouvrage, l’auteur a voulu partager son expérience, ses questionnements, mais aussi transmettre une part de son vécu, au plus de la réalité, en illustrant son propos par un suivi éducatif où il racontel’accompagnement éducatif d’un jeune en difficulté. Guillaume BONNET, à l’aide de ses observations, nous aide à connaître et à comprendre les réalités du travail éducatif en Prévention Spécialisé, il nous donne une idée du travail de rue dans toute sa réalité.

Cet ouvrage est destiné aux étudiants éducateurs encore en formation, et plus particulièrement au étudiant qui, comme moi, effectuent leur stage àresponsabilité professionnelle dans un service de Prévention Spécialisée, mais aussi à tous les travailleurs sociaux professionnels qui souhaitent s’informer et mieux comprendre le travail au sein d’un Club de Prévention.

L’ouvrage est un retour d’expérience, un témoignage du vécu professionnel de l’auteur lorsqu’il était encore étudiant en formation. Il raconte son stage sous la forme d’uneétude sociologique, avec une méthodologie de recherche, sûrement apprise en formation.
A travers son travail de recherche et d’analyse, l’auteur nous permet de mieux cerner le travail éducatif dans un service de Prévention Spécialisée, le travail de rue : aller au contact des jeunes dans leur environnement (leur quartier), s’identifier, entrer dans une relation de confiance, poser les règles,travailler en partenariat, orienter les jeunes, les accompagner jusqu’à leur autonomie et passer le relais, toutes les actions qui composent le quotidien en « prèv ». L’auteur rappelle d’abord l’historique et les missions de la Prévention Spécialisée, puis il décrit et présente le territoire où il est intervenu : la quartier de Beaulieu à Chartres et enfin il présente de manière complète un suiviéducatif qu’il a effectué au près d’un jeune de ce quartier.
I. Analyse de l’ouvrage :

Le domaine de recherche de l’auteur est comme je l’ai déjà précisé le travail d’un éducateur spécialisé au sein d’un service de Prévention Spécialisée. Il nous renseigne de manière détaillée, comme dans un rapport de stage, sur l’origine et les principes fondamentaux de la Prévention ainsi que lesproblématiques qu’il a rencontrées au cours de son stage et qu’il nous rapporte d’une manière claire et simple. Je ne pense pas qu’il apporte des nouveautés dans le secteur du travail de rue, en revanche il l’éclaire à sa manière, il le présentant avec sa vison.

L’ouvrage est découpé en trois parties, une première partie où l’auteur explique ce qu’est la Prévention Spécialisée, à travers son histoire, sesprincipes fondamentaux, son concept et sa définition. Dans une seconde partie, il présente le territoire d’intervention sur lequel il a travaillé : le quartier de Beaulieu à Chartres (Eure-et-Loir), en expliquant l’historique de ce quartier. L’auteur nous présente des données statistiques de types sociodémographiques, puis il énumère les problématiques qu’il a pu rencontrés lors de son stage etles moyens mis en œuvre par le service pour y répondre. Dans la dernière partie, il relate son expérience avec le suivi éducatif d’un jeune du quartier de Beaulieu, de la première rencontre jusqu’à la fin de son stage. Comme pour une étude de cas professionnelle, l’auteur nous donne ses ressenties et son analyse par rapport à l’accompagnement éducatif de ce jeune.

La rigueur « scolaire »...
tracking img