Autrui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 4 : Autrui

Autrui : tout homme par rapport à moi. C'est l'autre, c'est le moi qui n'est pas moi. (Sartre). Lacan a dit qu'il n'y a de semblable, un autre qui sait moi, que parce que le moi est originellement un autre

I) Nous ne sommes pas seuls au monde (ou l'intersubjectivité) : devrait-in parler des consciences plutôt que de la conscience ?

Les 3 dimensions de la conscience(psychologie, réflexion, morale) nous ont montré 3 formes d'une activité originaire car nous avions reconnu que la conscience état la condition de toute expérience, de toute représentation, de toute connaissance : la conscience est la condition de toute subjectivité. Par conséquent, elle serait le fondement par excellence de la philosophie et de la science.

En quoi la conscience serait-elle lefondement de la science ?

L'expérience cartésienne du cogito est cette exceptionnelle mais c'est une expérience métaphysique. Le "je pense donc je suis " est le résultat d'un doute ***
te artificiel (douter de ses sens, de sa raison, du monde, de Dieu …), se douter a même paru extravagant à son hauteur, ce qui nous fait dire qu'il est moins une vérité première qu'une vérité seconde. Eneffet, cette expérience a cherché à isoler le cogito du monde, des autres et même de soi-même, de son propre corps.

Le problème de la vérité te qu'il est posé chez Descartes exclu l'intervention d'autrui (sauf Dieu, garant de la vérité), car chez Descartes, le problème de la connaissance est le fondement de la science qui se situe dans la confrontation entre une conscience unique et une réalitéextérieure unique. Autrui n'intéresse pas dans cette conception de la connaissance car mon expérience réelle, je suis toujours en relation avec d'autre qui occupent mes pensées et donnent un sens à mes actes. Ainsi, évacuer autrui ne serait-im pas là un préjugé ?

En réalité, comme l'a révélé Husserl dans ses "Méditations cartésiennes", autrui est déjà impliqué directement dans le "je pense"puisque "penser" signifie que ce que je pense pourrait et devait être pensé par quiconque penserai à la place. Sous le "ergo sum" de Descartes on découvre un "cogitatum" (un objet de pensée) mais aussi un "cogitanus" (nous pensons) c'est à dire quelque chose qui est pensé non seulement par moi mais aussi par autrui. En un mot, sous la subjectivité du cogito, se révèle l'intersubjectivité qui a rendpossible (c'est grâce aux autres que tu penses) car c'est cette intersubjectivité qui consiste à l'objectivité de notre expérience de monde, un monde pour moi n'aurait aucune réalité objective, il n'y a de monde que parce que nous sommes moi, nous et les autres. Il ne faut pas confondre l'objectivité intersubjective avec l'objectivité scientifique : elle est impersonnelle, elle prétend éliminertoute subjectivité car elle veut atteindre une vérité valable au delà de l'existence des êtres humains. Donc on a vu que la conscience était le fondement de la science mais cette conscience ne peut être isolée des autres consciences : le phénomène de la conscience ne dépend-t-il pas en réalité d'autre chose qu'elle même comme la dimension physique, sociale ? …

- dimension physique : d'un point devue matérialiste la conscience ne serait que le produit du cerveau (F. Engels "Anti-Dühring"). D'ailleurs, selon la paléontologie, elle serait un phénomène tardif émergent d'une lente évolution de la matière, du néant à l'être, de la matière à la vie, de la vie à la conscience.

- dimension sociale : la conscience est une surface c'est à dire que derrière elle, il y a une histoire, des pulsionset des instincts (Nietzsche "Ecce Homo"). En somme, il existerait des déterminations de la conscience physique, psychique, sociale : "ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur être, c'est inversement leur être qui détermine leur conscience" (Marx "Idéologie allemande")

1) La conscience est-elle un produit social ?

Tout individu est marqué par son histoire sociale, sa...
tracking img