Autrui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2192 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Autrui
La personne

La personne
Un même mot désigne une présence (Pierre, Paul) et une absence : « Tiens, il n'y a personne ! » Cette singularité de la langue fournit ici une première indication, qui appelle l'attention : la présence ou l'absence d'une personne n'ont manifestement pas la même signification que celle d'une chose, ou même de tout autre être vivant. Mais comment en rendrecompte ?
1. L'individu est-il le support de l'identité personnelle ?
Partons d'une définition célèbre, bien que fort ancienne, de la personne : « substance individuelle de nature raisonnable » (Boèce). Cette définition a pour inconvénient de répondre à la question : « Qu'est-ce ? », mais pas à la question « Qui est-ce ? » Autrement dit, le problème est de comprendre comment l'individu, en tant quemembre d'une espèce, devient capable de s'individualiser, c'est-à-dire de devenir soi-même et de dire « je ».
Remarquons pour commencer que l'entrée dans la vie se marque pour tout individu par l'attribution d'un nom, nom de famille pour l'état civil, nom de baptême pour le chrétien. Dans les deux cas, le nom sert autant à l'identifier qu'à signifier son appartenance à une communauté (familiale,religieuse). Le premier apprentissage du tout petit enfant, c'est la reconnaissance de lui-même par le moyen de son nom, en se différenciant de ses petits camarades. Mais une étape décisive de l'individualisation est franchie lorsque le petit d'homme est capable de parler en son propre nom et dire « je » (Kant, Anthropologie d'un point de vue pragmatique, § 1). Le processus d'apprentissage estdonc double : l'usage des pronoms personnels dans la langue suppose d'une part différenciation et identification de l'autre comme lui-même capable de dire « je » et d'échanger paroles, sentiments et pensées dans un même langage.
Mais d'autre part, il annonce l'intériorisation de l'altérité, puisque je suis à la fois le même et autre maintenant que ce matin. L'emploi du pronom personnel suppose eneffet la capacité de se référer au vécu passé (mémoire personnelle) et celle d'anticiper le possible en direction du futur (former des projets, faire des promesses, etc.). C'est ainsi que l'individu, tout d'abord membre de l'espèce à sa naissance, se constitue progressivement une histoire personnelle, s'aménage, dans le monde déjà là, un point de vue qui n'appartient qu'à lui-même et n'estsubstituable à nul autre. Bref, le nom, la parole et tous les autres éléments de la culture contribuent à former une personnalité, en rendant possible un processus d'individualisation. Toutefois, ils conduisent bien jusqu'au seuil de la personne, mais ils ne la font pas. Du coup, quelle est la signification de cette notion, qui est plus qu'une notion, si on ne doit pas la confondre avec celle d'individu ?2. La personne, un être ou une valeur ?
En mettant l'accent sur l'individualisation de la personne, c'est-à-dire sur ce qui la particularise, ne s'éloigne-t-on pas de toute référence à l'universel, référence pourtant contenue dans la définition de Boèce, qui mentionne la nature raisonnable de la personne ? En abandonnant la personne aux accidents et particularités d'une histoire individuelle,on court le risque d'en réduire la portée. D'après l'origine latine du mot, la personne n'est-elle pas, après tout, qu'une fiction, un masque ou une apparence derrière lesquels se dissimule l'absence d'unité et d'identité ? La sociologie contemporaine ne définit-elle pas l'individu par la multiplicité de ses désirs, de ses rôles, de ses identités ?
Toutefois, même le formalisme du droit romain,qui nous a légué la notion de « personne morale », nous apprend que cette notion de personne ne doit pas être conçue sous la forme d'une substance, identifiable ou absente, mais d'abord comme valeur. La personne, en effet, n'est pas une chose parmi les choses, l'individu représentant son espèce biologique, ou la partie interchangeable au sein du tout quel qu'il soit : famille, Etat, classe ou...
tracking img