autrui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5475 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 février 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
AUTRUI






INTRODUCTION

Autrui s’impose à nous dans notre vie la plus quotidienne, que ce soit sur le plan affectif, pratique, moral ou intellectuel. A tel point que le mot solitude se définit par autrui, et non l’inverse (comme l’erreur se définit à partir de la vérité, et le néant par l’être.)
A considérer la solitude, nous pouvons constater qu’il en existe deux sortes :
Lasolitude physique : qui se caractérise par l’absence physique de l’autre, mais qui en général est présent dans le moi par l’imagination.
La solitude de désolation : où là, malgré la présence d’autrui, le sujet se sent seul. La représentation de l’autre disparaît. Solitude bien plus terrible que la première !
Prenons deux exemples : Robinson Crusoë bien que seul, n’est pas désolé. Autrui est bel etbien présent en lui : par son dialogue intérieur avec Dieu, par l’attente espérée des Anglais, par la crainte des cannibales.
Quant au deuxième exemple, il s’agit de Rousseau à la recherche de la solitude. Il s’y plonge en fait, pour être ce qu’il ne paraissait pas au contact de la société, et cesser de paraître ce qu’il n’était pas au regard d’autrui. Cette solitude recherchée se définit parrapport à autrui.
La solitude n’est pas dans le donné naturel de l’homme.

Comme le dit Descartes « nous avons été enfants avant d’être des hommes », or l’enfant ne vit que s’il est nourri, langé, soigné par un autre. Autre, qu’au début il ne connaît pas, et d’ailleurs à ce moment, il ne se connaît pas comme étant lui-même.
Conscience, conscience de soi et conscience de l’autre vont de pair. Dansl’exemple du nourrisson, le premier objet de la conscience n’est-il pas cette mère, à qui il sourit ? Donc autrui ? (illustration qui servira d’appui à la théorie freudienne du complexe d’Œdipe.)

Un fait paraît acquis : la co-présence d’autrui à la conscience du sujet, qui sans lui n’est pas vraiment une conscience de soi. Comme si je n’étais que par un autre je : celui d’autrui.
Mais perçupar la conscience, cet autrui (même familial) apparaît comme extérieur au sujet, donc autre et différent du sujet. Cependant, il est en même temps le même puisqu’il est une autre conscience : il est le même, mais pas soi-même. Comment connaissons-nous autrui ?



I ] LA CONNAISSANCE D’AUTRUI


A) LA NOTION D’AUTRUI

Cette notion semble paraître paradoxale car autrui désigne l’autre, ledifférent, ce qui m’est étranger. Mais en même temps, autrui est un autre soi. Il est mon semblable qui n’est pas moi. Il est donc à la fois un autre que soi, et un autre soi. Autrui est selon Sartre un « moi qui n’est pas moi. » [T.9 – P.116]
Ainsi quand nous sommes parvenus à passer par-dessus l’altérité accidentelle de l’individu autre, apparaît une similitude essentielle. Cette dernièreexplique certainement que l’homme par nature vive en société.
Selon la célèbre formule d’Aristote, l’homme est un animal social. Il a donc besoin des autres. Mais dans quel sens ? L’homme a-t-il besoin d’autrui pour vivre ou pour partager son sentiment d’existence ? En effet, nos jugements, nos découvertes, nos émotions semblent n’avoir de valeurs que si d’autres les éprouvent ou les confirment. Quelrôle joue Autrui dans ma conscience ? [A.4]
Dès lors n’y a t’il pas deux façons de méconnaître autrui : soit en ne reconnaissant pas le fait qu’il ne soit pas moi, soit tout au contraire en refusant de voir qu’il est un autre moi ? D’ailleurs n’est-ce pas la même chose ?
Autrui apparaît comme une figure contradictoire et énigmatique : moi est confronté sans cesse à l’autre que moi, qui m’estétranger.



B) COMMENT CONNAISSONS-NOUS AUTRUI ?


1) Descartes

On accuse Descartes de ne pas s’être penché sur autrui. Bien au contraire, il est un des seuls philosophes modernes à avoir avancé une conception purement cognitive de l’Autre. Les philosophes du XIX° siècle en ont eu une approche dynamique.

a- Les conséquences du Cogito.

Le Cogito est la seule chose dont je ne puis...
tracking img