Autrui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (556 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
En un sens, en effet, autrui a toujours été là. Il est une donnée originaire, sans laquelle, je dois bien le reconnaître, je ne suis rien. Je suis hanté par l'existence d'autrui, au point qu'il estlà encore, en quelque sorte, en creux, lorsque je suis seul. Le petit enfant prend en effet conscience conjointement de sa propre existence et de celle de sa mère. Se découvrir soi-même comme existencesubjective personnelle, c'est immédiatement découvrir les limites du moi, donc l'existence du non-moi, l'existence d'autrui : le moi n'existe que par l'autre moi, et l'intersubjectivité paraît bienêtre la clé de l'existence subjective...
Pourtant, dans mon for intérieur, je ne trouve que moi-même. Et d'ailleurs, il me semble que je ne suis pas tout à fait moi-même lorsque je ne suis pas seul :le regard d'autrui me modifie, au point même de m'imposer "ma" conduite. Le moi se perd, pour ainsi dire, dans "l'être-en-commun". C'est donc que j'existe indépendamment d'autrui, et d'autant plus queje suis seul. Ne suis-je pas, en effet, davantage moi-même dans la solitude ? Autrui m'est-il donc si indispensable ? Ai-de vraiment besoin de lui pour être moi-même ?

explicitation du présupposé: une connaissance réelle = une connaissance claire et distincte La distance qui me sépare d'autrui n'est pas celle du « chacun ne pense que ce qu'il pense » : elle provient de la certitude que j'aide mon être : cette certitude est supérieure à celle que je peux avoir de la pensée d'autrui. Ainsi, la connaissance d'autrui est difficile parce que, quelque soit la connaissance supposée que j'ai delui, celle-ci sera toujours douteuse en comparaison de celle que j'ai de moi-même. Or connaître réellement un autre que soi implique que cet autre m'apparaisse avec un évidence indubitable ; ce quin'est jamais le cas. Transition : • Si ma connaissance de l'autre ne peut jamais égaler celle que j'ai de moi-même, ne suis-je pas alors condamné à la solitude et à l'isolement ? Car,...
tracking img