Aux champs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 179 (44533 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

Guy de MAUPASSANT

(France)

(1850-1893)

[pic]

Au fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
qui sont résumées et commentées
(surtout ‘’Boule-de-suif’’, ‘’La chevelure’’, ‘’Le Horla’’, ‘’Bel-Ami’’,
‘’Pierre et Jean’’, et ‘’Une vie’’ qui sont étudiés dans des dossiers à part).

Bonne lecture !

Sa naissance, le 5 août 1850,a été déclarée à la mairie de Tourville-sur-Arques (Seine-Maritime), près de Dieppe, de laquelle dépendait administrativement le château de Miromesnil qui aurait été « loué pour la circonstance », peut-être afin que, par ce subterfuge s’effacent les traces d’une naissance bourgeoise qui aurait plus sûrement eu lieu à Fécamp.
Il était le fils de Laure Le Poittevin, une Normande dont Armand Lanoux,s’appuyant sur les témoignages de ceux qui la connurent, nous dit que c’était « une névropathe de charme » qui aurait d’ailleurs tenté de de suicider avec sa longue chevelure et dont ses fils allaient hériter une forte tendance à la dépression. Elle était la sœur d’Alfred Le Poittevin, qui était le filleul du dr Flaubert et l’ami de coeur de Gustave Flaubert mais qui avait épousé Louise, sœur deGustave Maupassant. Celui-ci, le père du futur écrivain, était un bel homme mais velléitaire, frivole, incertain, lointain, déséquilibré, violent, incapable d’assumer son rôle de chef de famille. Laure lui aurait déclaré : « Je vous épouserai à la condition que vous vous trouviez une particule. Cherchez dans les siècles passés, peut-être que Maupassant s’appelait de Maupassant. » Il avait cherché,et trouvé que ses ancêtres, d’origine lorraine, avaient été anoblis au XVIIIe siècle et s’étaient fixés en Normandie. Certains ont avancé que Flaubert était le vrai père de Guy, mais rien ne le prouve ; d’ailleurs, au moment de sa conception, l’écrivain s’embarquait à Marseille pour l’Égypte.
En 1854, la famille s’installa au château de Grainville-Ymauville près du Havre. En avril 1856 naquit unsecond fils, Hervé. Comme il était volage et que Laure n’acceptait pas qu’on lui manque, ils commencèrent à se déchirer dans des scènes violentes. Cette mésentente donna très tôt à Guy une vision pessimiste de la vie. Ils se séparèrent à l’amiable en 1857, Laure se retirant avec ses enfants à Étretat, à la villa des Verguies, tandis que son mari alla s’établir à Paris où il dut prende un emploidans une banque. Elle reporta toute l’énergie de son amour sur son fils aîné pour lequel elle était possessive et ambitieuse, sur lequel elle eut un très fort ascendant. Comme elle était très cultivée, elle se consacra seule, jusqu’à ce qu’il ait treize ans, à son éducation qui fut libérale et littéraire : elle lui fit lire Shakespeare, lui donna le virus de l’écriture, avec l’ambition de faire delui le disciple de Gustave Flaubert. Il fit avec elle de longues promenades. Le surnommant «poulain échappé», elle lui permit de courir les champs et les grèves d’une contrée dont l’âpre poésie le frappa pour toujours, de jouer librement dans la campagne, de se lier avec des enfants de paysans et de pêcheurs. Cette enfance libre et heureuse dans cette Normandie qui était plus spécialement le paysde Caux le marqua profondément et lui fournit le décor d'un grand nombre de ses textes.
En 1859-1860, il fit à Paris une année scolaire primaire au lycée impérial de Napoléon (l’actuel lycée Henri-IV). Puis il revint à Étretat, s’adonnant aux plaisirs de l’eau à laquelle il allait toujours demander l’oubli de ses angoisses. Un prêtre, l’abbé Aubourg, lui donna des rudiments d’instruction. En1863, sa mère l’inscrivit en classe de 6e à l’Institution ecclésiastique d’Yvetot, école dirigée par des jésuites. D’âme très peu religieuse, rationaliste et libertin, il étouffait dans cette triste atmosphère ; il déclara à un de ses amis : « Si loin que je me souvienne, je ne me rappelle pas avoir jamais été docile sur ce chapitre. Tout petit, les rites de la religion, la forme des cérémonies me...
tracking img