Avalanches

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1398 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Avalanche
Avalanche, le mot est d’origine suisse, il associe “avaler” = descendre et “lavantse = glisser Définition du phénomène C'est un phénomène complexe, des facteurs multiples interviennent dans sa formation et son déclenchement. Le manteau neigeux est constitué des couches de neige successives déposées au cours de l'hiver. Il a donc un aspect de "mille-feuilles". Les différents couches deneige peuvent être - de la neige poudreuse, une neige légère et froide. Le tassement, l’action du vent et l’effet du soleil ou de la pluie y sont particulièrement forts, - de la neige humide qui est plus dense et a plus de cohésion. Sa température est proche de zéro, - de la neige "frittée", qui est une neige compactée, pouvant être assez dure et cohésive (unie), - de la neige sans cohésion, quiressemble à du gros sel. Si la température de l’air reste très froide, les cristaux composant la neige ne frittent pas mais forment des cristaux appelés gobelets. C’est une couche particulièrement instable. Une avalanche est la rupture d’équilibre qui entraîne le glissement d'une quantité de neige d’autant plus importante que la pente est raide. La rupture peut être d'ordre thermique (effetsclimatiques) ou mécanique (effets du poids, surcharge). Il existe divers types d’avalanches définis en fonction de l’état de la neige. Les avalanches de neige poudreuse ou en aérosol La neige poudreuse est un mélange de neige et d'air, une neige légère froide et “sèche”, ces avalanches surviennent pendant la chute de neige ou peu après. Lorsque l'inclinaison et la longueur du versant sontsuffisantes, un aérosol de neige va se former, il va couler le long de la pente , la vitesse atteint facilement les 200 Km/h !!! En général ces avalanches ne concernent que la couche supérieure du manteau neigeux et ne forment qu'un dépôt de faible volume. Mais peuvent être très dangereuses pour les personnes Les avalanches de plaque Elles proviennent de la rupture d'une strate du manteau neigeuxconstituée de neige relativement dense (dépôt dû au vent, le plus souvent), reposant sur une sous_couche sans cohésion, plus fragile. Cela peut entraîner une fracture qui peut se propager sur plusieurs centaines de mètres. Le plus souvent la plaque glisse en blocs de taille variable à une vitesse pouvant dépasser les 100 Km/h. Dans les zones d'arrêt, des blocs subsistent en un dépôt chaotique. Lesavalanches de neige humide Elles surviennent lors d'un redoux hivernal (avec ou sans précipitations pluvieuses), et surtout au printemps. Elles surviennent quand la quantité d’eau dans la neige augmente, cette eau transforme la neige en une sorte de pâte. Ces avalanches sont comparables à un écoulement torrentiel. Leur trajectoire est guidée par le relief. Elles sont lentes (la vitesse est de l'ordre de60 Km/h), mais elles exercent des pressions considérables. Elles peuvent entraîner la totalité du manteau neigeux lorsque celui_ci est déstabilisé jusqu'à sa base. Ce sont parfois des dizaines de milliers de tonnes qui s’accumulent en bas des couloirs en blocs durs qui persistent jusqu’à l’été. Une avalanche peut avoir pour origine - une forte chute de neige, supérieure à 30 cm il peut allerjusqu'a 70 mètres, qui augmente trop le poids de la dernière couche, - une hausse de température et la pluie, qui ramollissent les dernières couches,

- un skieur, qui déclenche une avalanche sur son passage à cause de son poids, - le vent, qui forme des plaques, des congères ou des corniches.

Les effets sur les hommes : Les victimes des avalanches sont ensevelies sous la neige. C'est la duréeet la profondeur d'ensevelissement qui vont déterminer les chances de survie d'une victime. Si la victime reste peu de temps sous la neige et à une faible profondeur, elle aura beaucoup plus de chance de s'en sortir.En cas d'avalanche, les chances de survie diminuent de moitié toutes les heures. Une intervention rapide est donc nécessaire alerte, mobilisation des moyens (le plus souvent par...
tracking img