Avantages du ci

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les risques et avantages du commerce international.

C’est à partir du XVème siècle que le commerce international a débuté avec le commerce triangulaire désignant les échanges entre l’Europe, l’Afrique et les Etats Unis. Mais la croissance du commerce international a stagné jusqu’aux années 1840, date de la Révolution industrielle. En effet, la Grande Bretagne a commencé à appliquer lesthéories libérales datant de la fin du XVIIIème siècle par Smith et Ricardo. De fait, après la baisse des tarifs douaniers sur le blé en 1842 par le ministre anglais Peel, l’abrogation des «  corn laws » en 1846 et du « navigation act » interdisant, à tous les navires étrangers l’entrée dans les ports britanniques depuis 1651, on a pu observer l’émergence du commerce international moderne. Le commerceinternational représente les échanges de biens et de services dans le monde. Ces affaires mondiales peuvent avoir plusieurs privilèges mais également des imprévus. Il est donc légitime de s’interroger sur l’impact du commerce international dans le monde économique actuel. Après avoir montré les aspects positifs du commerce international, il est important de noter que l’échange international comportedes risques.
D’une part nous verrons les aspects positifs du commerce international selon A. SMITH et le modèle classique, la théorie ricardienne des avantages comparatifs et l’analyse néoclassique. ;;;;;;;;Pour A. SMITH, le libre échange désignant la libre circulation de biens et de services entres lespays après l’abolition des restrictions imposées par l’Etat, est un facteur d’enrichissement des nations. Chacune doit se spécialiser dans la production pour laquelle elle dispose d’un avantage absolu c'est-à-dire un coût unitaire plus bas que les autres pays. Pour René SANDRETTO un économiste présentant de manière concrète et claire les conséquences de l’internationalisation des économies et deleur indépendance, publie en 1995 «  Le commerce international ». On y retrouve trois arguments chez SMITH afin de convaincre des bienfaits du libre échange : le commerce international permet d’écouler les excédents du pays en question (pensons à la production céréalière française depuis quinze ans). Le commerce international stimule la division sociale du travail dont on sait que pour Smith, elleest à l’origine de la richesse d’un pays. En effet, la spécialisation permet une meilleure habilité de la main d’œuvre dans un métier ou un secteur. Elle améliore la vitesse de fabrication de l’objet ou la productivité, et enfin elle permet le perfectionnement incessant de la manière de produire. Dans son ouvrage «  Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations » publié en1776, il a écrit «  Donnez moi ce dont j’ai besoin et vous aurez de moi ce dont vous avez besoin vous-même ». Le commerce international stimule la production et la croissance. En effet, l’ échange international est moteur de la croissance. Notamment les pays participants aux échanges mondiaux : Ils s’enrichissent, donc le commerce international est un facteur de la croissance du niveau de vie. De plusle commerce international encourage les pays par le libre échange à se spécialiser dans la production où ils sont les plus efficaces. Seules les industries les plus compétitives subsistent à la concurrence. La baisse des prix fait augmenter la demande, et l’ouverture des marchés encourage les entreprises à produire davantage.Ricardo avec « Les principes de l’économie politique et de l’impôt » apparu en 1817, complète cette analyse au début du XIXème siècle. Il établit la loi des avantages comparatifs, c'est-à-dire que les pays ne disposant pas d’un avantage absolu bénéficient du libre échange dès lors qu’ils se...
tracking img