Avare

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2061 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MOLIÈRE, L'Avare (1668)

OBJECTIFS ET INTÉRÊTS DE L'ÉTUDE DU TEXTE

Une scène de malentendu: la mise en place et l'aggravation de la confusion sut les mots, l'utilisation des doubles sens; l'aveuglement devant les indices qui permettraient d'élucider la situation ; le « sommet» de la dernière réplique; le sens psychologique du malentendu .• Une scène comique: analyse des procédés; lasituation du lecteur 1 spectateur; le sens du comique; une réflexion sur le comique: faire rire uniquement?

RECHERCHE
Les mots et leur usage

Les différents sens d'un mot
- Cassette: coffret où l'on conserve des objets précieux (sens du texte); boîtier magnétique contenant une bande magnétique destinée à l'enregistrement de sons, d'images, de données.
C'est le second sens qui vient à l'esprità notre époque. Le mot est parfois écrit sous sa forme phonétique K7.
Le mot ressort
Au théâtre, ce terme désigne une force qui fait agir, une énergie, un moteur, un moyen. Les ressorts du comique sont les moyens utilisés pour produire le rire.

LECTURE ANALYTIQUE

La confusion et l'incompréhension

D'un bout à l'autre de l'extrait dialogué donné ici, il est question d'une action, d'unfait dont personne ne précise le réel contenu, et les termes employés pour le désigner maintiennent l'ambiguïté. Ainsi, il est question d'action (1. 1), puis de vol (1. 13). S'agissant de l'objet de ce vol, le mot trésor, prononcé par Harpagon, n'est pas un mot déplacé dans la situation. Un peu plus loin, le complément du verbe enlever - tu me l'as enlevée (1. 41) - peut désigner aussi bien lajeune fille que la cassette. Les participes sortie (1. 43) et touché (1. 46) peuvent de la même façon s'appliquer aux deux « personnages » : sur le plan à la fois grammatical et sémantique, la confusion entre la jeune fille et la cassette est constamment possible. D'autres éléments y contribuent, tandis que certains indices devraient faire prendre conscience aux deux personnages qu'ils ne parlent pasde la même chose, mais ils sont murés dans leur obsession.

Les éléments qui maintiennent et justifient la confusion: concernant les raisons de l'action évoquée à la ligne 1, l'amour justifie les deux actions, amour d'Élise pour Valère, amour de l'argent pour Harpagon. Le jeu sur la majuscule montre qu'il ne s'agit pas du même amour, ce que le lecteur et le spectateur ont bien compris. Le motvol étonnant pour Valère se trouve aussitôt justifié par le mot trésor (1. 14), parfaitement adapté dans les deux cas. L’appel à la justice (1. 31) qui se comprend dans le cas d'un vol caractérisé trouve chez Valère une réponse généreuse, puisqu'il se dit prêt à souffrir toutes les violences (1. 34) et l'affirmation de la non-culpabilité d'Élise trouve chez Harpagon un acquiescement tout à faitlogique. Il n'y a donc toujours pas 'de raison pour que le malentendu soit élucidé. Il s'aggrave au contraire avec le passage de l'action elle-même à l'objet de l'action elle (1. 43), pour elle (1. 48), d'elle (1. 55), repris par y, dans tu n'y as point touché (1. 46). En même temps, on remarque que plus le malentendu s'aggrave, plus il devient incompréhensible, ridicule (et donc drôle pour lespectateur) et plus il nécessite une solution, parce que les deux personnages se trouvent proches de la rupture.
Le malentendu repose sur plusieurs éléments: le premier est l'emploi de termes polysémiques qui peuvent s'appliquer à des situations et à des objets différents, action, vol, trésor. Le malentendu se développe à partir du moment où deux interlocuteurs emploient le même mot pour désignerdeux réalités différentes. Le second vient d'un déplacement d'ambiguïté dans un souci d'éclaircissement: lorsque Valère cherche à dégager Élise de toute responsabilité, le malentendu qui portait sur le vol et l'objet du vol se déplace vers un autre aspect de la situation, l'attitude du voleur supposé par rapport à l'objet du vol. La confusion porte alors sur ce que représente un pronom personnel:...
tracking img