Aventure apple

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1577 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chronologie Apple Le premier ordinateur digne de ce nom, il y a cinquante ans, était une monstrueuse machine qui couvrait une surface de 135 mètres carrés, pesait 30 tonnes, et fonctionnait avec 18.000 tubes à vide (l'ancêtre du transistor). Cela permettait d'additionner 5000 nombres de 10 chiffres à la seconde. Son nom était l'Eniac on était en 1946... Maintenant, il aurait l'utilité d'unecalculatrice à 4 opérations...

Deux ans après, lui succède le Mark 1, sur les plans de John von Neumann, et avec la participation d'Alan Turing. Le Mark 1 fonctionne comme l'Eniac, grâce à un dispositif de tubes électroniques, mais en langage binaire : un code mathématique qui permet d'exprimer tout problème logique sous forme d'une série de 0 et de 1. Cela permet au Mark 1 de bénéficier d'unfonctionnement plus simple et plus rapide que celui de l'Eniac, mais il continue de consommer beaucoup de courant et d'occuper beaucoup d'espace.

En 1948, la vraie solution est en fait déjà trouvée : William Shockley, John Bardeen et Walter Brattain, des laboratoires Bell, tiennent l'invention du siècle : le transistor. Ce modeste objet de quelques centimètres carrés est composé de trois couchesde matériaux semi-conducteurs. Ceux-ci peuvent jouer le rôle, tour à tour, d'isolants ou alors de conducteurs. Tout dépend par où on fait entrer le courant. Il joue donc le même rôle que les lampes, mais avec une consommation électrique plus faible et un encombrement extrêmement réduit.

Sans entrer trop en avant dans les détails techniques, le transistor utilisé aujourd'hui n'est pas tout àfait le même que celui-là : ce transistor appelé "bipolaire" se prête mal à la réalisation de circuits imprimés. Il a donc fallu en inventer un autre type : il est en forme de sandwich métal/oxyde/silicium, et son nom est MOS. Les porteurs de courant dans ce semi-conducteur sont positifs (P-MOS). On a ensuite utilisé des porteurs de courant négatifs (N-MOS), puis enfin les deux variétés (C-Mos pourMOS complémentaire), ce qui donne des circuits à très faible consommation.

Pourtant, les informaticiens attendront 10 ans avant de se jeter sur cette invention. Le premier circuit imprimé voit le jour en 1958 chez Texas Instrument. Il est l'oeuvre de Jack Kilby. Pour la première fois, plusieurs transistors sont montés ensemble sur un même support électronique. La course à la miniaturisationdébute alors. L'intérêt de la miniaturisation est de permettre à l'ordinateur d'effectuer plus d'opérations en même temps. A chaque fois que l'on double le nombre de transistors sur une surface donnée, on double la rapidité de calculs. Alors qu'en 1960, un transistor occupe 1 mm2 de silicium, la société Intel réussit en 1971 à en faire tenir 2250 sur 60 mm2, sous le nom de "4004". Le premiermicroprocesseur de l'histoire mérite bien son surnom de "puce". Ce montage minuscule est capable d'effectuer 60.000 opérations à la seconde. Depuis, ce nombre double environ tous les 18 mois : c'est la loi de Moore. Par exemple, un PowerPC G4, sorti fin 1999, est capable d'effectuer 1 milliard d'opérations chaque seconde !

Le premier micro-ordinateur à mériter ce nom est une invention française : leMicral, qui a vu le jour fin 1972. En 1975, c'est l'Altair qui voit le jour, avec ses 256 octets de mémoire vive. Vendu en kit au prix incroyable de 395 dollars (ou 498 assemblé), il était équipé du nouveau processeur 8080 d'Intel. MITS, son fabricant, en vendra 400 le jour de son lancement, alors qu'il n'espérait pas en vendre autant en un mois ! Pourtant, l'Altair n'a ni clavier ni écran et nepeut pas en recevoir : il faut entrer les programmes en agissant sur des interrupteurs, et le résultat s'affiche avec 8 ou 16 diodes ! Mais l'histoire a vite oublié ces premières machines, pour ne retenir qu'un nom : Apple.
{text:soft-page-break} La naissance d'Apple
On avait maintenant les microprocesseurs. Restait à créer des machines capables d'en tirer parti. Parmi les toutes première...
tracking img