Avis au lecteur montaigne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1741 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel de Montaigne
Les Essais
1580-1588-1595
AU LECTEUR
C'est ici un livre de bonne foi, lecteur. Il t'avertit dès l'entrée que je ne m'y suis proposé aucune fin, que domestique et privée. Je n'y ai eu nulle considération de ton service, ni de ma gloire. Mes forces ne sont pas capables d'un tel dessein. Je l'ai voué à la commodité particulière de mes parents et amis : à ce que m'ayant perdu(ce qu'ils ont à faire bientôt) ils y puissent retrouver aucuns traits de mes conditions et humeurs, et que par ce moyen ils nourrissent plus entière et plus vive la connaissance qu'ils ont eue de moi. Si c'eût été pour rechercher la faveur du monde, je me fusse mieux paré et me présenterais en une marche étudiée. Je veux qu'on m'y voie en ma façon simple, naturelle et ordinaire, sans contentionet artifice : car c'est moi que je peins. Mes défauts s'y liront au vif, et ma forme naïve, autant que la révérence publique me l'a permis. Que si j'eusse été entre ces nations qu'on dit vivre encore sous la douce liberté des premières lois de nature, je t'assure que je m'y fusse très volontiers peint tout entier, et tout nu. Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière de mon livre : ce n'est pasraison que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ; à Dieu donc.
De Montaigne, ce premier de mars mille cinq cent quatre-vingts.
Commentaire de l’ « Avis au lecteur » des Essais de Montaigne.
Introduction : Publiés pour la première fois en 1580, Les Essais de Montaigne appartiennent par leur titre à la philosophie. A partir d’une citation, Montaigne s’essaie à une réflexionphilosophique et morale. Cependant l’inscription permanente des Essais dans des références personnelles voire intimes transforme la nature de l’œuvre. De didactique, elle devient personnelle. C’est pourquoi Montaigne préfère prévenir le lecteur dans un avis qui, par bien des aspects, définit ce qu’on appellera plus tard un pacte autobiographique. Comment Montaigne parvient-il à définir dans cet avisun genre littéraire nouveau et original ? S’il respecte la tradition rhétorique de la préface, celle-ci aboutit à une série de paradoxes que l’on ne pourra résoudre que par un nouveau pacte de lecture.
1 Une préface traditionnelle :
Montaigne reprend ici les éléments habituels de la préface en définissant un projet et en cherchant à capter la bienveillance du lecteur pour ce projet.a)L’affirmation d’un projet : tout au long de ce texte, Montaigne associe à la première personne un vocabulaire de la volonté : « je ne m’y suis proposé aucune fin », « je n’y ai eu nulle considération », « un tel dessein », « je l’ai voué », « je veux », « je t’assure que je m’y fusse très volontiers ». Ces différentes formules définissent trois étapes dans l’affirmation de ce projet : ce qu’il n’est pas,ce qu’il est et ce qu’il aurait pu être.
Cette définition du projet s’inscrit par rapport à ce que connaît le lecteur du XVIème siècle : « de ton service, ni de ma gloire » renvoie aux mémoires et aux livres de sagesse dans lesquels l’auteur transmet son savoir ou cherche à la manière de César à mettre en avant son action politique et militaire. Tel qu’il le définit, les Essais se rapprochentplutôt du testament : il a une destination posthume : « à ce que m’ayant perdu ( ce qu’ils ont bientôt à faire) » mais limitée aux proches « domestique et privée », « commodité particulière », « parents et amis ». On retrouve ici le principe du livre de raison dans lequel un père de famille continue après sa mort à dispenser à ses enfants conseils et morale. La troisième étape repose également uneréférence traditionnelle par la métaphore picturale : « peint tout entier et tout nu » :on transmet à sa famille un portrait qui prendra place dans la galerie familiale.
b)Cette affirmation du projet s’accompagne des procédés traditionnels destinés à capter la bienveillance du lecteur : adresse directe au lecteur avec les deux apostrophes  « lecteur » qui encadrent cet avis et le tutoiement en...
tracking img