Avis livre comte monte cristo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (911 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
J'ai commencé ce livre, comme je commence toujours ce genre de livre (monument de la littérature). J'ai rapidement mis le pied dans le plat. L'histoire est très bien ficelée, on s'attend à desretournements de situation très souvent. Ensuite, le lecteur est toujours en avance par rapport à la plupart des personnages grâce au point de vue omniprésent.
Le seul défaut que le roman peut avoir, estcertaine longueur sur la fin.
Malgré tout, le point intéressant du récit est la remise en question de Dantès qui se pose de la question de la justice de sa vengeance. Est-il un envoyé de Dieu ou leserviteur de Satan ?

L’injustice

L’impression que les gentils perdent et que les méchants

Aux études, aux travails et partout et cela peu importe le pays
Si tu es honnête on abuse de toi...situ es ambitieux et tu suis le droit chemin les jaloux et les envieux qui existent hélas...te barrent le chemin...Ces envieux et jaloux peuvent être des collègues mais aussi peuvent être des futurs BOSSqui voyant que tu risques de les surpasser ils te coupent court lors d'entrevue ou autre...



Mais j'avoue ne pas comprend -peut être est ce fait exprès pour laisser l'imagination travailler- letome 2: Villefort est-il réellement vengé ? De sa conscience fasse à la mort du nourrisson certes mais de quoi d'autre? 
Danglar perd un peu d'argent en bourse suite aux manipulations télégraphiquesdu comte mais il s'en sort plutôt bien!

Ce livre est l'archétype même des romans ayant pour thème la prison et la vengeance. Paru presque en même temps que Les Burgraves de Victor Hugo (la seulepièce de théâtre qui ait jamais réussi à me donner des frissons de terreur), il a une ampleur encore bien plus importante.
La littérature qui découle du Comte de Monte-Cristo est immense : MathiasSandorf de Jules Verne en est une adaptation « modernisée » fidèle, Temps zéro d'Italo Calvino le reprend également, et bien d'autres encore. C'est une littérature « fondamentale » en ce qu'elle fonde...
tracking img