Avons nous des devoirs envers les générations futures - hans jonas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1576 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Avons-nous des devoirs envers les générations futures ? »
[Hans Jonas]

Depuis des années, le sujet sur le devoir des Hommes envers les générations futures est au cœur de tous les débats avec, entre autres, la question du développement durable. Cette question, Hans Jonas se la pose déjà bien avant nous dans le Principeresponsabilité, en 1979. L’auteur, un historien allemand, s’y questionne sur le nouvel ordre moral qui suit l’apparition et l’évolution de techniques capables de faire disparaitre l’Homme dans son essence même. Comment l’Homme actualise-t-il ses obligations morales avec l’avancée de son temps ? Jonas envisage l’installation d’un impératif – la fameuse obligation morale – qui suit cette avancée. Mais quelest cet impératif, à quoi se confronte-t-il et en quoi est-il essentiel ? Pour le savoir, nous suivrons la pensée de l’auteur, qui se découpe en trois parties. La première présente ce nouvel impératif humain en s’appuyant sur la pensée de ses prédécesseurs, tandis que la deuxième partie nous prouve que cet impératif, qui semble à première vue inéluctable, ne l’est pas forcément, et qu’il estpossible de le contredire. Enfin, la troisième partie se penche sur le côté essentiel de cet impératif en rebondissant sur la deuxième partie, et en mettant à mal les contradictions énoncées dedans.

Dans ce texte, Hans Jonas nous présente ce qu’il nomme l’impératif humain, qui apparait en tant que conséquence de la nouvelle capacité de l’Homme à se détruire et à détruire l’Humanité – en somme, àpartir des révolutions industrielles jusqu’à nos jours, en comptant particulièrement la bombe atomique. Pour lui, depuis que l’Homme a acquis la force de s’autodétruire, il faut repenser l’ordre moral de façon à ce que l’Homme n’utilise pas ce qu’il vient d’acquérir pour détruire l’Humanité. Ainsi, la thèse de Jonas s’exécuté de la sorte : « toute technologie qui comporte le risque de détruirel’humanité ou la valeur particulière de l’Homme qui fait qu’il doit exister doit être interdite ». On la nomme le principe de précaution. Jonas désigne donc le nouveau type de l’agir humain comme étant la possibilité d’autodestruction, et le nouveau type de sujets de l’agir par le nouvel impératif qui doit être mis en place. Il décline ensuite cet impératif, en s’inspirant de la démarche de Kant et de sonimpératif catégorique : « ce qui doit être fait inconditionnellement ». Jonas présente donc ses 4 impératifs, posés sur les mêmes fondations mais légèrement différents les uns des autres. Le premier nous dit d’agir de façon à toujours être en compatibilité avec la sauvegarde de la vie humaine, tandis que le second parle d’actions non destructrices pour l’humanité. On pourrait parler de deuximpératifs complémentaires, le premier appuyant sur le devoir, alors que le second est plutôt porté sur l’interdiction. Le troisième est plutôt un avertissement, alors que le quatrième est un conseil. Ainsi, tous ces impératifs se rassemblent et couvrent la maxime suivante : l’Homme, avant d’agir, doit réfléchir à ses actes et doit vouloir la persistance de l’espèce humaine. Ces formulations différenteset complémentaires amènent l’Homme à se concentrer sur le sens complet de l’impératif, et à le comprendre en tant que devoir, conseil mais aussi droit puisqu’il pose la question du droit de l’Homme à survivre.

La deuxième partie approfondie l’idée d’impératif, en montrant qu’il n’est pas inéluctable, et qu’il est parfaitement possible d’être en contradiction avec lui, même s’il est difficilede penser qu’à l’époque de Jonas – qui est très proche de la nôtre – on puisse vouloir attenter aux générations futures et donc à l’Humanité. Mais comme le dit l’auteur, il n’y a dans cette situation aucune « contradiction d’ordre rationnel ». Ainsi, on peut vouloir sacrifier le bien futur sans contredire un ordre basé sur un raisonnement totalement légitime. Il est entièrement possible de...
tracking img