Avons nous le devoir de faire le bonheur des autres ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (635 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Avons-nous le devoir de faire le bonheur des autres ? En gras: l'idée centrale de chaque partie (intro = le problème; parties = les étapes de l'argumentation ; conclu = la réponse) Le bonheur, butultime de toute existence humaine, ne semble possible que si tout être humain s'engage sur cette voie. Un bonheur égoïste est en effet contradictoire si l'homme n'est pas simplement un être conscient,mais aussi un être doué de moralité. Si faire son propre bonheur ne peut être un devoir, comme l'a montré Kant en expliquant qu'il faut plutôt s'en montrer digne, alors peut-être est-ce un devoir defaire le bonheur des autres. Supposons donc que faire le bonheur des autres soit un devoir. Sans viser notre bonheur propre, la moralité nous commanderait d'aider autrui afin de régler ses désirs et deles satisfaire pleinement. Mais cette action implique une certaine connaissance de l'autre : que désire-t-il, qui estil au juste ? Or toute conscience présente une altérité irréductible qui exiged'être reconnue comme telle. La connaissance d'autrui est paradoxale : connaître c'est prévoir, mais autrui doit toujours me surprendre. Il existe donc un conflit de devoirs : participer activement à laquête du bonheur d'autrui, sans pour autant aliéner l'autonomie de sa volonté. En effet identifier et canaliser, régler ou sélectionner les désirs d'une autre conscience suppose de ne pas reconnaîtrel'autre comme sujet singulier, libre et autonome. Mais il est néanmoins possible de distinguer une catégorie de consciences particulières, dont certaines inaptitudes les rendent incapables de faire leschoix autonomes qui les engageraient sur le chemin de l'accession au bonheur : c'est le cas des enfants, qu'il faut guider vers l'autonomie. Si faire le bonheur de l'autre est un devoir, c'est quecorrélativement, nous devrions trouver un « droit au bonheur » comme droit inaliénable de tout être humain. Les « droits de l'homme » sont un concept selon lequel tout être humain possède des droits...
tracking img