Avortement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2470 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’avortement

L’avortement doit t-il ou non être supprimé de la société?

Elèves en classe de seconde, nous devons effectuer un devoir pour l’ECJS .
Nous avons choisi d’étudier le thème de l’avortement , étant donné que celui-ci fait très fréquemment débat dans tous les pays du monde.
Nous pensons aussi qu’il est très intéressant de débattre sur ce sujet.
De plus l’avortement touche leplus souvent les jeunes filles de quinze à dix-sept ans, et les hommes se sentent de plus en plus impliqué dans ce sujet, c’est pourquoi il nous concerne d’avantage.
Selon les chiffres de l'Organisation Mondiale de la Santé, 57 millions d'avortements sont pratiqués chaque année, ce qui fait de cet acte, l'opération chirurgicale la plus pratiquée dans les hôpitaux.
Nous allons donc développernotre idée à l’aide d’exemples que nous avons pu trouver en France, en Espagne ainsi qu’aux Etats-Unis.

1. Fonctionnement et définition :

A. La définition :

Interruption volontaire de la grossesse, dite IVG. En générale, on utilise ce nom pour désigner un avortement désiré pour des raisons qui ne sont pas médicale.
Au contraire, lorsque la cause est médicale, on appel cela une interruptionmédicale de la grossesse, dite IMG ou interruption thérapeutique de la grossesse, dite ITG.

B. Le Fonctionnement :

Plusieurs techniques sont utilisées. En effet, il y a l’aspiration par anesthésie locale ou générale. De plus, il existe aussi le RU486, mais c’est une méthode médicamenteuse.

Tout d’abord, avec l’anesthésie locale ou générale, l’intervention se fait au moyen d’une canuleintroduite dans le col de l’utérus. Ce dernier a été dilaté. Cette canule est reliée à un système d’aspiration qui enlève l’œuf et la muqueuse utérine interne. Il ne suffit que d’une intervention de quelques heures pour pratiquer une IVG.

Définition de canule :
Il existe deux sortes de canule, la canule rectale et la canule vaginale. Ces dernières s’adaptes à un tuyau en caoutchouc et permetde pratiquer des lavements ou des injections.

Ensuite, il y a la méthode médicamenteuse. Cette dernière est réservée aux femmes enceintes de moins de 5 semaines ou 7 semaines après les dernières règles. Pour cela, il y a 3 consultations. Lors de la première consultation la femme reçoit des comprimés mifépristone (RU486) par le gynécologue. Le second rendez-vous doit avoir lieu 36 à 48 heuresaprès. Lors de ce dernier, le gynécologue donne un autre type de comprimé ou d’ovules pour mettre dans le vagin. Cette opération va déclencher l’exclusion de l’œuf. Par la suite, la patiente est sous surveillance médicale pendant quelques heures. Durant ces heures, il y aura des saignements et des contractions utérines, qui peuvent se montrer douloureuses. Pour cela, des antalgies peuvent êtreprescrit à la patiente. L’exclusion de l’œuf suit cette démarche.
Les saignements provoqués peuvent durés une semaine voire plus. Mais rien de cela ne prouve que la grossesse ait été interrompue. C’est pour cela que la patiente doit, dix jours après, prendre un rendez-vous chez le gynécologue pour une troisième consultation.

2. Dans quels cas ?

L’avortement se pratique suite à plusieursraisons différentes selon les pays où l’on se trouve. La plupart du temps l’avortement est pratiqué suite aux raisons suivantes :

-Des contraintes matérielles, professionnelles ou d’équilibre de vie.
-Des grossesses trop rapprochées.
-Un état de santé déficient.
3. Où, Quand, Comment, Combien ?
Où ? : L’avortement se pratique dans un établissement public ou privé par un médecin.Quand ? En France, l’avortement peut être pratiqué jusqu’à la fin de la douzième semaine de grossesse. Ce délai peut être raccourci en cas d’urgence.
Comment ? : - Après des examens complémentaires.
-Pour les mineurs il faut une autorisation parentale.
-Avec la méthode médicamenteuse possible jusqu’à un mois et demi de grossesse qui se pratique sans...
tracking img