Avortement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4573 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La direction d'AB Inbev a retiré son plan de restructuration. De leur côté les syndicats vont lever les barrages à l'entrée des sites. Le conflit social qui paralyse le brasseur depuis deux semaines a pris fin.
Ce jeudi après-midi, le conciliateur social a formulé une proposition d'accord à la direction et aux syndicats d'InBev réunis pour une troisième tentative de conciliation au conseilnational du travail.
En échange d'une levée des blocages, au plus tard vendredi après-midi, la direction renoncerait à la procédure de licenciement annoncée voici une quinzaine de jours. Les deux parties repartiraient alors d'une feuille blanche.
De son côté, le Premier ministre, Yves Leterme, a assuré qu'il n'était pas question de chômage économique pour AB InBev.
Réaction positive des syndicatsLes syndicats d'AB InBev ont réagi "très" positivement à la proposition du bureau de conciliation  qui a été acceptée par la direction d'AB InBev.
Les représentants syndicaux d'AB InBev sont arrivés vers 16h30 à la brasserie de Louvain et ont été accueillis par environ 50 travailleurs qui bloquaient encore l'entreprise. "Nous avons gagné le maximum. Je ne crois pas qu'on pouvait avoir plus. Noussommes heureux", a lancé Luc Gysemberg (CSC) qui a rappelé qu'il fallait lever les blocages pour vendredi après-midi.
Le syndicaliste a rappelé que la direction avait accepté les revendications syndicales comme le retrait du plan de restructuration et le paiement des salaires des derniers jours.
"Nous allons désormais discuter avec la direction sur un plan industriel pour tous les sites du pays.La direction européenne sera impliquée", a-t-il ajouté.
Manifestation dans le centre de Bruxelles
Une trentaine de camion d'AB Inbev d'un dépôt situé à Anderlecht ont défilé jeudi après-midi sur le boulevard Anspach, à Bruxelles. Les travailleurs de ce dépôt protestent contre le licenciement annoncé de 13 ouvriers.
Ces départs entrent dans le cadre de la restructuration générale annoncée par ABInbev et qui prévoit entre 250 et 300 licenciements en Belgique.
"Outre ces pertes d'emploi, c'est l'avenir même du dépôt qui est à craindre tant AB Inbev semble renoncer à vouloir appliquer une politique pro-active en vue de garder les clients de ce dépôt", explique Baudouin Ferrant, secrétaire FGTB Alimentation.
Parti de l'avenue du Port, le cortège de camions s'est immobilisé pendant unquart d'heure devant la Bourse avant de reprendre sa route en direction de la Gare du Midi.
Des bacs de bières en vente sur internet
Le conflit social qui règne actuellement chez AB InBev a donné des idées à de petits malins qui vendent des bacs de Jupiler sur internet (site 2dehands.be).
Ainsi, un Anversois propose un bac à 40 euros et une palette de 70 bacs.
"Depuis lundi, les internautes onttapé 1 862 fois le mot "Jupiler" ou "bac de Jupiler". Des candidats acheteurs devraient encore se manifester d'ici le week-end", a expliqué la porte-parole de 2dehands.be, Caroline Chausteur.
 
C.B. avec A. Lombaerde, Q. Warlop et Belga
Source : http://www.rtbf.be/info/belgique/social/accord-chez-inbev-pour-recommencer-a-zero-les-negociations-179893

|AB InBev: Non aux licenciements!|
|Par | | | |
|Denis | | | |
|Horman || | |
|le | | | |
|Jeudi, | | | |
|14 | |...
tracking img