Awawa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2356 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Les couleurs : le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu et le mauve ont été choisi car ce sont les couleurs de la gay pride. Etant donné que l’art est une interprétation de ces sentiments j’ai choisi d’exprimer la lutte pour les droits de l’homosexualité bien que moi-même hétérosexuelle. Cela nous renvoie aux mœurs actuelles de la société qui est homophobes.car si un ami vous ditqu’il est homosexuel bien des garçons de mon âge s’éloigne inconsciemment ou sciemment de ce même ami.

Le taureau : la journée préparatrice pour l’histoire des arts se situait peu avant mon anniversaire. Etant donné que je suis du signe du taureau et que c’est un animal ayant certaine qualité et défaut commun avec moi pourquoi ne pas le prendre ? Sachant qu’il fallait rajouter un élément autaureau j’y ai mis un éclair car cela symbolisé la Blitzkrieg.

J’ai utilisé le dripping car cela symbolise les fragments d’obus et l’utilité première d’une feuille vierge ; la remplir.

Les moyens utilisés : le contour est fait au fusain car ce la était une consigne donné par le professeur.Une feuille A3 et de la peinture acrylique plus quelque journaux pour limiter les degats du dripping.Avec l'intervention des puissances étrangères, la guerre civile espagnole s'internationalise et s'étire dans le temps. Elle prend une tournure très violente. C'est un prélude aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale qui survient quelques mois après la cessation des combats en Espagne et la prise de pouvoir par le régime dictatorial du général Franco.
Haines politiques et sociales
La guerre estl'aboutissement d'une interminable crise sociale, politique et religieuse qui remonte à la fin du siècle précédent.
En 1923, le général Primo de Rivera a tenté de mettre de l'ordre dans le royaume à l'image de ses contemporains, l'Italien Mussolini ou encore le Turc Moustafa Kémal. Mais le dictateur doit quitter le pouvoir en 1930 et l'année suivante, le roi lui-même est renversé. La DeuxièmeRépublique est proclamée mais la situation politique reste très tendue dans le pays.

Manuel Azaña laisse venir le soulèvement, espérant ainsi crever l'abcès. Mais ce qu'il ignore, c'est que ce soulèvement-ci va déboucher sur l'une des plus impitoyables guerres civiles que l'on ait jamais connue. Le soulèvement, qualifié par ses auteurs de «glorioso Movimiento» (le glorieux Mouvement) survient le 17juillet 1936 dans la garnison de Melilla, une enclave espagnole en territoire marocain, conformément à un plan préparé de longue date.
L'inspirateur principal en est le général Emilio Mola, ancien chef de la police devenu gouverneur militaire de Pampelune, dans une région de petits paysans carlistes et catholiques, farouchement hostiles à la République, la Navarre.
Il est associé au généralSanjurjo, en exil à Lisbonne, ainsi qu'au général Francisco Franco y Bahamonde, gouverneur militaire des Canaries.
Dès le lendemain, le général Franco quitte son poste dans les îles Canaries. Il se rend en secret à Melilla et débarque deux jours plus tard en Andalousie avec ses troupes. Il s'agit essentiellement de musulmans marocains ou «maures» («los Regulares») et de soldats de la Légionétrangère(ou «tercio», par allusion aux glorieuses armées du Grand Siècle espagnol, fin du XVIe- début du XVIIe).
Dans le même temps se soulèvent les garnisons de la plupart des grandes villes espagnoles. Mais une bonne partie de l'armée, la moitié environ, reste fidèle au gouvernement. Sur certains navires de guerre, il arrive que les marins s'emparent de leurs officiers rebelles et les exécutent dans lesformes. Sur d'autres navires, les officiers rebelles ont le dessus et font pendre aux vergues les marins qui refusent de les suivre.
En définitive, en trois jours, les rebelles «nationalistes» s'emparent de la Galice et de la Vieille-Castille, près de la frontière avec le Portugal, ainsi que d'une partie de la Navarre, du Léon et des Asturies. En Navarre et Aragon, les insurgés bénéficient du...
tracking img