Azert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3806 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Section I : Les prémices l’idée européenne

(1815-1945) :

Historique des projets européens :

⇨ On peut faire remonter l’idée européenne jusqu’à Rome.

⇨ La motivation principale est la paix. On constate que ce qui conduit à la concrétisation du projet européen a bel est bien cet objectif.

⇨ Autre objectif : le développement des rapports économiques.

On peutévoquer le projet sous le règne de Philipe Le Bel (fin XIIIème) par un juriste : Pierre DUBOIS, qui propose un système institutionnalisé d’arbitrage international pour assurer la paix en Europe. On peut noter que le Pape était associé à ce projet. Restera uniquement au stade de projet.

Au XVème, élaboration du roi de Bohême d’un projet qui repose sur le principe de non agression et d’aide mutuelle.Le projet est présenté comme une confédération européenne et comportant des organes communs. Il est très élaboré, et à la particularité de privilégier un modèle d’intégration (prévoit notamment une armée commune). Projet échouera à cause notamment de l’opposition de Louis XI et du Pape.

Au XVIIème, règne de Louis XIII, un moine Aymeric CRUCE a un projet de construction fondé sur les échangeséconomiques. Ce moine est un grand pacifiste, et par ce biais, a pour objectif la paix.

Au XVIIIème, l’Abbé Saint-Pierre, qui s’appelle le projet de « paix perpétuel » (1713) a pour objectif de garantir l’alliance entre les souverains européens. Projet de sanctions etc.

Au XIXème, soutenu par Saint-Simon, prévoit une structure juridique, proche du parlementarisme à l’anglaise, avec un monarqueet un parlement de deux chambres. On considère que ce projet a eu une contribution importante dans la concrétisation de la CE.

Aucun projet n’a plus empêcher la première guerre mondiale.

1922, projet de fédération européenne fondé sur des abandons consenti de souveraineté par les Etats par un diplomate. Création d’un mouvement « l’union paneuropéenne », celui qui en assurera la présidence,c’est Aristide BRIAND. Le 16 septembre 1929, il propose devant la société des nations la création d’une fédération européenne. Le projet est adopté par un certain nombre de pays européen. Mais il sera un échec et va précéder de très peu, l’arrivée d’Hitler au pouvoir et le réarmement.

Churchill en 1946, juste après la guerre, évoque l’idée d’une idée européenne, avec le même objectif de paix.Il y a une fusion de ceux qui sont favorables « le mouvement européen ».

En 1949, réunion des membres de ce mouvement européen, à travers du Congrès de La Haie, et vont fonder le Conseil de l’Europe.

Une communauté de civilisation :

⇨ D’autres liens apparaissent tout de même évident, autre que la paix.

⇨ Cette communauté de civilisation s’exprime tout d’abord dans lesdomaines de la diffusion des idées, de l’art, des sciences et des techniques. Création en 1880 d’une revue « la revue des Etats Unis d’Europe » sous l’érige de V.HUGO et BALDIGE.

Congrès de Science Po consacré en aux Etats Unis d’Europe en 1900.

⇨ La coopération entre état européen va se développer après la défaite Napoléonienne de 1815 sur le plan politique. Cette coopération s’appelle laSainte Alliance (alliance entre les grandes monarchies qui ont vaincu Napoléon.) avec la Prusse, la Russie, l’Autriche, la Hongrie et la GB. Les objectifs sont de surveiller la France d’une part, et de lutter contre la diffusion des idées libérales.

Cette coopération sera inscrite dans l’article 6 du traité de Paris du 20 novembre 1815. Il s’agit de conférence diplomatique classique qui confieaux états européens cités le soin de régler les questions politiques qui affectent le continent et leur colonie.

Cette coopération européenne va donner naissance à un droit public européen et international par la mise en place de règlementation dans divers domaines (statuts des fleuves, droit de la mer, de la guerre.)

La division politique :

⇨ Sur ce plan, l’Europe est...
tracking img