Babou

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (449 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pendant mon enfance, je me rappelle des souvenirs d’école. Je me souviens au début, tout au début de la maternelle, les premiers jours, quand ma mère me quittait à l’école. Elle partait, je lavoyais partir de plus en plus loin par la fenêtre, moi je pleurais, je m’arrêtais pas. La maîtresse me disait « ta maman viendra te rechercher après, amuses toi avec tes copains qui sont déjà en train dejouer ». Je continuais à crier, pleurer, puis deux minutes après, elle me dit d’un ton fort « Tu t’arrêtes maintenant, Alexandre, sinon c’est la fessé ». Moi qui n’aimais pas du tout les fessés,j’avais tout de suite compris et j’avais arrêté. Cela n’avait duré qu’un jour, pas plus. Plus tard, au CP, tous les débuts de l’après-midi, on devait faire la sieste. Moi je ne l’avais jamais faite, peuêtre deux ou trois fois… Elle regardait nos cahiers, puis nous on rigolait avec mes copains, puis quand elle avait fini, elle faisait les rangs pour voir si on ne faisait pas de bêtise. Moi qui estincapable de me retenir pour rigoler, je me faisais remarquer souvent, elle me grondée, puis elle me donnait une punition. Je détestais ça alors !Mais c’était comme ça. Au primaire, il y avait une fêtede fin d’année, moi je n’aimais pas trop cela. Au CE2, c’était de faire les jongleurs avec des balles de tennis, bien sûr que avec deux balles. J’avais un coéquipier pour faire des passes comme tousles autres, à part une personne au milieu de l’estrade qui jonglait avec les balles mais tous le temps. Nous on devait juste se faire des passes, c’était bien dur pour moi. Malheureusement, le jour dela fête, mon coéquipier n’était pas venu, il était malade. J’ai demandé à la maîtresse ce que j’allais donc faire. Elle m’a dit de faire le mode solo au milieu, comme l’autre copain. Tout à coup jeme suis dit dans ma tête, si j’allais y arriver à jongler avec deux balles. Bien sûr c’est facile, mais le faire 3, 4 minutes sans s’arrêter c’est plus dur. Bref, je me suis dit, que je ferai...
tracking img