Baby boom

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1007 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
HISTOIRE-GEOGRAPHIE :
Cours du 31.01.2011 :

Le baby-boom, dans l’idée, on a une rupture nette dans les pays développés, on a une reprise vigoureuse (appelé « baby-boom ») dans les pays développés, ainsi, voire plus fort encore, dans les pays en voie de développement grâce aux progrès de la médecine. Cela aboutit à un essor de l’urbanisme, etaugmente le nombre de flux migratoires (qui s’était tarit entre les deux guerres mondiales). Les États-Unis, le Canada, l’Australie, ne voit plus un massif arrivage de migrants européens, mais aussi de différents pôles. L’Europe, ancien pôle d’émigration, devient un pole d’immigration, (en particulier la France), surtout des immigrés venant dans les anciennes métropoles coloniales, à cause d’unmanque de main-d’œuvre pour des emplois peu qualifiés et délaissées par les européen. L’immigration se fait essentiellement depuis le Sud (latino-américain vers les Etats-Unis, lors de la défaite des USA au Vietnam, les vietnamiens soutenant les USA ont émigré vers les Etats-Unis) Vers les États-Unis, moins de migration blanches, plus de migrations de couleurs (environ 800.000 à 1 millions chaqueannées vont aux Etats-Unis).
Cette migration, aussi vers l’Europe, à joué un rôle important dans le développement économique des pays d’Europe, permettant la prospérité durant les 30 Glorieuses. Les turques émigraient vers l’Allemagne (problème de racisme actuellement, Tête de turc) En France, 7% de la population est émigrés, mais la France nécessite de la main-d’œuvre. En 1973, il y a eu un freinbrutal de l’immigration, à cause de la crise (avant la crise, on envoyer des recruteurs au Maghreb pour acheminer des travailleurs en France, surtout pour les mines du nord). Les travailleurs étaient pour la plupart de jeunes adultes, des hommes, qui ensuite pouvaient être rejoint par leur famille (phénomène de regroupement familiale, qui se traduit par un fort dynamisme démographique, car letaux de natalité de ces populations est plus élevés que celui des autochtones). Dans un certains nombres d’entreprises, on avait prévu des endroits pour les loger, mais certaines entreprises ne font rien pour, et les immigrés sont obligés de vivre dans des bidonvilles, car ils sont marginalisés et sont victimes de racisme. L’argent qu’ils obtenaient, ils l’envoyaient au pays, permettant undéveloppement du pays grâce à des investissements. Par ailleurs, ces émigrations permettaient de soulager le marché du travail de leurs pays d’origine.
Parmi ces immigrés, il y a les légaux (ceux avec un visa, et un travail) et les illégaux (ceux qui passent la frontière de manière clandestine). Les clandestins illégaux travaillent alors dans des sweat-shop (usine à transpiration, des usines clandestinesdans lesquelles les conditions de travaillent sont absolument invivable). Les conséquences de ces immigrations, vont être une montée de l’extrémisme et le durcissement des politiques d’immigrations
2. Sociétés de consommation de masse et transformations socio-économiques.
La consommation est au cœur de la croissance, et elle est idéologiquement soutenue par l’idéologie keynésienne. Elle va êtresoutenue aussi par le gouvernement, qui met en place le SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garantie) transformé en SMIC en 1970 (SMI Croissance). Cette politique permet d’avoir une régulation des salaires et garantir la consommation. La priorité de l’état est de garantir cette consommation, grâce aux salaires, aux allocations familiale dans le cadre de l’état providence. On défini un revenufamiliale moyen, qui à été multiplier par 3. En Europe, il a été multiplié en moyenne par 2. Au Japon par 4, ce qui va augmenter leur appétit de nouvelle technologies. Tout cela durant les 30 Glorieuses. Cette hausse des revenus peut être déranger par la hausse des prix, or les 30 Glorieuses sont une période d’inflation. Mais au final, cette augmentation des revenus a donné un pouvoir d’achat...
tracking img