Bac 2011

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3397 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
corrigé philosophie
Peut-on avoir raison contre les faits ?
Introduction
Le mot raison a des sens multiples, puisqu’il désigne la faculté de l’esprit qui nous permet de distinguer le vrai du faux (être rationnel), le bien du mal (être raisonnable), cette faculté dont Descartes affirme qu’elle est « la chose du monde la mieux partagée ». Mais avoir raison, ce n’est pas toujours être capabled’un jugement juste, universellement valable et surtout démontrable, ce que sous entend le sujet puisqu’il s’agit d’avoir raison « contre » les faits. Ce sens général du mot signifie au sens large, les choses qui se passent, ce qui arrive, ce qui ne dépend pas de notre jugement. Le problème est donc de s’interroger sur cette opposition entre le jugement de notre pensée qui put être arbitraire,contradictoire ou faux et ce qui arrive indépendamment de ce que l’on peut en penser ; l’enjeu est ici la connaissance, car juger de manière rationnelle, c’est juger justement, c’est connaître quelque chose qui sans nous, ne serait pas interprété. Veut-on dire de manière confuse que les faits ont tort ? La simple possibilité d’avoir raison est celle de donner un sens à ce qui nous arrive, à ce qui nousentoure, bref à maîtriser par notre jugement de connaissance ce qui est seulement arbitraire et dû au hasard. Nous verrons dans une première partie cette opposition entre la raison et les faits puis nous nous interrogerons sur la valeur et  l’intérêt de cette maîtrise du plus aléatoire, ce qui seulement se passe, arrive, comme à notre insu.
La raison contre les faits
Les faits sont des phénomènesnaturels
Il faut faire la distinction entre les phénomènes naturels et le devenir humain. En ce qui concerne la nature, comme la montré Spinoza, elle est dénuée de toute cause première ou finale et en ce sens ces événements ne sont pas probants de quelque opinion que ce soit. On n’a pas raison, ni tort contre un tremblement de terre, ou une éclipse de lune… A l’inverse, les faits, au sens desactions humaines, sont tous empreints d’intentions, ils sont l’œuvre de l’homme, comme par exemple des faits militaires, des hauts faits, et la conscience que les hommes prennent de ce qu’ils font, de leur passé comme de leur avenir est constitutive de leur existence.
Les faits n’ont pas raison
Le pluriel du mot fait dans le sujet évoque une multiplicité indéterminée de ce qui arrive de manièrealéatoire, ce qui se passe sans nécessité et surtout sans intention, ce qui peut laisser l’homme perplexe lorsqu’on sait qu’il est en quête de sens, ne serait-ce celui a donner à son existence. Aristote affirme que « par nature, l’homme désire savoir » cela signifie qu’il n’est pas le spectateur passif de sa propre existence ni de cette histoire dont il est aussi acteur. Il y a une ambigüité au seinde l’histoire quand on parle des faits, entre nécessité et hasard, d’une part, et entre sens et non sens, d’autre part. Si les faits signifient ce qui s’est passé, avoir raison consiste à reconstituer ce passé, à lui donner un sens par une interprétation qui vient s’ajouter.
L ’enjeu pour l’histoire
La connaissance exacte du passé est un idéal qui n’apparait qu’au XVIII° siècle et qui consiste àdire comment les choses se sont passées réellement. Il y a dans les balbutiement de cette histoire objective, le souci d’établir une connaissance des événements (dates, lieux, actions). On cherche à distinguer alors l’histoire de la légende du mythe ou de la fable ; l’histoire vise alors à être un discours objectif, scientifique. Quel est le rôle de la raison ? Elle nous permet dans son usagethéorique de se méfier des sensations, de l’imagination et de la sensibilité. La raison est l’instrument privilégié de la connaissance. Son discours (en grec logos) s’oppose à l’interprétation. Avoir raison contre les faits signifierait alors donner une interprétation juste de ce qui se passe, s’est passé, voire va se passer.
Avoir raison c’est soutenir une opinion
Les faits dans l’histoire...
tracking img