Bac antilles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (879 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bac S Antilles Guyane 09/2010 http://labolycee.org (5,5 points)
EXERCICE II. LA RADIOACTIVITÉ NATURELLE ET PROVOQUÉE DE L’URANIUM

En 1797, Joseph Denis François Champeaux, ingénieur desMines, remarque dans l’échantillonnage d’un collectionneur « un minerai d’un beau jaune verdâtre formé de lamelles placées les unes sur les autres ». Il met 3 ans à localiser le gisement d’origine decette roche à Saint Symphorien de Marmagne.

Nommé en 1852 « Autunite » en référence à l’Autunois, en Bourgogne, cet étrange minéral est exploité clandestinement par les collectionneurs et utilisé àla cristallerie de Baccarat pour la fabrication de verres jaunes à reflets verts.
C’est à cette époque que son analyse chimique est effectuée : il s’agit du phosphate d’uranium et de calcium hydratéde formule Ca(UO2)2(PO4)2,10H2O. L’uranium métal est alors isolé du minerai provenant de Saint Symphorien.
En 1896, Henri Becquerel découvre le phénomène de radioactivité en travaillant sur l’uranium.L’uranium étant devenu un minerai militaire, le CEA installe en 1946 à Saint Symphorien le premier centre de recherche et d’exploration de l’uranium. Le site, non rentable, fermera 3 ans plustard, mais tous les géologues de l’uranium se formeront là.

Données :

|Unité de masse atomique |u = 1,660 54 × 10-27 kg|
|Énergie de masse de l’unité de masse atomique |E = 931,5 MeV |
|Électronvolt|1 eV = 1,60 × 10-19 J |
|Mégaélectronvolt |1 MeV = 1,00 × 106 eV|
|Célérité de la lumière dans le vide |c = 3,00 × 108 m.s-1 |

|Nom du noyau ou de la particule |Uranium...
tracking img