Bac blanc francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2658 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Malgré toutes les avancées scientifiques sur le corps humain celui-ci ne nous a pas encore révélé tous ses secrets, bien que des domaines nous soient encore inconnus comme le clonage qui reste un sujet « tabou » car ce sujet n’est pas simple et sa couverture par les médias comporte de nombreuses confusions entre les espoirs, les craintes et la réalité technique et scientifique. Deplus ce n’est pas encore bien élaboré car l’incertitude domine en ce qui concerne la question du clonage reproductif, et cela aussi bien d’un point de vue technique, éthique, législatif que moral. Ainsi, si le clonage a longtemps été perçu comme de la simple science-fiction avant d’être découvert en 1740, il est aujourd’hui au centre de l’actualité car les faits scientifiques prouvent que noussommes techniquement capables de cloner les êtres vivants, comme avec l’expérience sur les animaux, qui a donné naissance à Dolly mais cela reste encore au stade expérimental, un mythe qui deviendra peut être un jour une réalité. Malgré les annonces fantaisistes de quelques illuminés, le clonage d’être humain est pour le moment de l’ordre du fantasme. Donc qu’en est-il vraiment ? Quelles sont lestechniques permettant de l’utiliser ? Quelles sont ses inconvénients, ses défauts et ses avantages et ses possibles utilités ? C’est ce que nous montrerons dans ce TPE.

Problématique :

Comment se positionne l’éthique scientifique face aux avancées scientifiques par rapport au clonage reproductif?

1: Les Avancées Scientifiques
Depuis les prodigieuses avancées scientifiques de ces dernièresannées, le clonage et les manipulations génétiques ne sont plus de la science-fiction. C’est un nouveau domaine qui est élaboré de plus en plus dans l’espoir de pouvoir enfin cloner des êtres humains ou de pouvoir faire avancer les progrès de la médecine en faisant des greffes pour ce qui sont dans le besoin, ces progrès sont dus aux avancées scientifiques qui ont toujours étaient présentes.1.1 : Cloner pour guérir
Le clonage thérapeutique ne cherche pas à créer des doubles mais à traiter des personnes malades par des greffes de cellules qui proviennent de la même personne (ex : pour une brulure au visage on prendra de la peau de la cuisse pour la greffer sur la brulure).
Il débute comme le clonage reproductif, en sachant que le clonage thérapeutique correspond à une démarchedifférente du clonage reproductif, il commence par la création d’un embryon humain à partir d’un ovule énuclée et d’une cellule du malade. L’embryon commence à se développer puis il est alors dissocié, afin de cultiver les cellules puis de les pousser à se différencier grâce a des conditions de culture adaptées. La greffe peut alors être effectuée et il n’y a pas de possibilité qu’elle soit rejetée carles cellules sont génétiquement identiques à celle du malade. C’est pour cela que les malades et leurs associations sont dans l’ensemble très favorables au clonage thérapeutique.
De plus, le clonage thérapeutique peut se faire à partir de n’importe quelle cellule de l’homme. Mais il faut disposer d’un ovocyte pour produire des cellules souches embryonnaires car un ovocyte contient du cytoplasmequi permet d’avoir accès à toutes les informations génétiques du noyau grâce a leurs protéines spécifiques qu’on retrouve que dans les ovocytes. Or, pour avoir un maximum d’ovocytes, il s’agit d’effectuer un traitement hormonal sur la femme. On imagine alors vite les dérives possibles : donneuses d'ovocytes non fécondés, trafic d'ovocytes...C’est pour cela qu’il est au même titre que le clonagereproductif, interdit.
Par ailleurs, même si le clonage thérapeutique a cet avantage, aujourd’hui chez l’homme ces recherches ne sont autorisées qu’au royaume uni. En France ces expériences ont été testées sur des souris avec succès mais elles feront l’objet du prochain débat mais sera sans doute rejeté. D’autant plus, le clonage thérapeutique n’est pas encore au point, il reste de nombreuses...
tracking img