Bac blanc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2244 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CORRECTION BAC BLANC

2e sujet : Suffit-il pour être juste d’obéir aux lois et coutumes de son pays ?

Introduction : Si les lois et les mœurs générales fondent l’identité d’un pays et de sa culture, chacun, vivant dans ce pays, se doit de les respecter. Mais est-ce que ce respect, comme non transgression, et cette obéissance suffisent ?
Si la justice, comme dispositif légal, a pour butd’établir des relations équitables entre les citoyens d’un pays et les coutumes de forger une identité commune, la question est de savoir comment les appliquer les vivre. Peut-on se contenter d’y obéir sans s’interroger sur leur sens ? Et en s’interrogeant sur leur sens, ne peut-on découvrir certaines contradictions entre lois et coutumes. Comment alors les résoudre ? Ce sera peut-être dansl’application de ces lois et coutumes que l’on pourra trouver des éléments de réponse.
On commencera par s’interroger sur le caractère général des lois et coutumes, pour ensuite analyser les contradictions possibles entre les deux, pour enfin étudier leur application pratique.

1ère partie : Les lois et les coutumes
A. Leur caractère général est nécessaire pour faire consensus (Cf. cours)
Les loisdoivent être générales pour s’appliquer à tous. De même, les coutumes, pour forger l’identité d’un pays ou d’un peuple, doivent avoir une certaine spécificité mais être suffisamment abstraites pour que tous puissent s’y reconnaître.

Transition : Mais est-ce que ce caractère général n’est pas aussi une de leurs limites ? N’est-ce pas leur point aveugle ?

B. Les situations singulières
Ex. :légitime défense. Elle est prise en compte par la loi mais au moment d’agir, celui qui utilise ce « droit » enfreint malgré tout la loi, aussi bien celle de la justice que de la morale.
De même, il y a des situations où éthique et morale peuvent entrer en contradiction. Est-ce qu’être juste, dans ces cas, c’est se conformer à une morale populaire, quelle que soit la situation ? Cf. Problème del’euthanasie.

Transition : Ainsi, est-ce que la transgression n’est pas, parfois, nécessaire ?

2e partie : Peut-on transgresser les lois de son pays ?
A. Lois et coutumes parfois contradictoires
Les lois ne s’identifient pas toujours aux coutumes de son pays. Et la question est de savoir ce qu’on entend par « son pays » : s’agit-il de son pays de naissance, d’un « lieu » où on habite ?
La réponse nepeut être aussi caricaturale, notamment lorsqu’on change d’identité nationale.
On ne se conforme pas aux lois ou à des coutumes uniquement pour être « intégré » mais en essayant de comprendre leur sens. Et la manière de résoudre certaines contradictions ne peut se réduire à une conformité ou conformation de surface (j’applique même si je n’approuve pas) mais, lors d’un désaccord, peut-être dansla discussion démocratique.

Transition : Problème = quand la discussion démocratique est absente ou bafouée. Doit-on alors se conformer à des arbitraires ou injustices parce qu’elles sont promulguées et deviennent lois du pays ? De même, un dictateur inventant de nouvelles coutumes – basées par exemple sur le culte du chef – doit-on pour autant les respecter et ne pas les discuter ?

B. Ledroit de résistance
Voir cours

Transition : Par-delà la question de la dictature et des lois injustes, comment être juste si la stricte obéissance ne suffit pas ?

3e partie : Il ne peut y avoir d’équité qu’à travers l’homme équitable.
Voir cours.

3e sujet : Texte de Freud

QUESTION 1

Freud s'interroge, dans cet extrait de Malaise dans la civilisation, sur la nature et l'origine dela liberté individuelle. Il montre qu'elle est antérieure à toute forme de civilisation et que l'homme doit y renoncer, au moins partiellement, pour vivre avec les autres. Mais elle ne disparaît pas, et menace toujours de resurgir contre la civilisation, de la même façon qu'une pensée inconsciente parvient à franchir la porte de la conscience et à se manifester, sous la forme d'un acte...
tracking img