Bac francais l 2002

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1551 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Composition d’Histoire

Sujet : La vie politique de 1852 à 1889

Au lendemain d’une république qui fut très courte et chassée par la mise en place du IIIème empire, les réformes et changements politiques vont se succéder. Du 2 décembre 1851 au 4 septembre 1870 l’empire va perdurer mais sera remis en cause puis modifiera sa politique. A sa chute le 4 septembre 1870 la république vas’implanter. Mais cette implantation ne sera pas facile et connaitra de grands changements. Lors de cette composition nous nous demanderons en quoi les changements politiques effectués entre 1852 et 1889 ont enracinés la république dans les mœurs françaises. Dans une première partie nous étudierons la politique de l’empire et comment sa chute a été provoquée, puis dans un second temps la mise en place de laIII° république. Dans une dernière partie nous montrerons les réformes sociales effectués dans cette période de troubles politiques.

L’empire, proclamé le 2 décembre 1851, par Louis Napoléon Bonaparte est un régime autoritaire. L’empereur Bonaparte a tous les pouvoirs mais s’appuie sur le peuple par des plébiscites. Ces plébiscites donnent l’impression à la population de pouvoir s’exprimer.Bonaparte peut s’appuyer sur une grande partie de la population. Les conservateurs les catholiques les paysans les bourgeois les anciens nobles et une partie du petit peuple soutiennent ce régime et son empereur. Pour différentes raisons mais surtout pour une crainte de la république et de sa politique trop libérale et trop sociales, la mise en place par un coup d’état de cet empire ne dérange pasl’opinion publique. On voit par la suite avec les plébiscites que ce régime plait. Mais cet empire va se faire des ennemis. D’abord par sa politique étrangère, il soutient dans une guerre des ennemis de l’Eglise et du Vatican. Cela va révolter les catholiques contre l’Empire car pour eux le chef suprême c’est Dieu et donc le Pape. On ne s’oppose donc pas à lui. Or Bonaparte va s’opposer pas à lapuissance catholique et donc décevoir ces catholiques français qui le soutenaient pourtant. Il perd donc un soutien. Puis il perd aussi un autre soutien qui était favorables au protectionnisme ; politique qui met en place des taxes sur les produits étrangers. Il va perdre cet appui en mettant en place une économie libérale. Les producteurs français et leurs produits y sont donc perdants. Tous cesmécontentements amènent une certaine remise en cause de l’empire. Napoléon qui perd donc ses principaux appuis, va devoir en gagner d’autres dans une partie de la population qu’il n’avait pas privilégié jusque là dans son empire : le petit peuple et les républicains socialistes. Pour cela il va libéraliser sa politique et la rendre plus sociale. L’empereur va mettre en place de nouvelles réformes. Ilrestaure le suffrage universel qu’il avait supprimé auparavant. Il autorise le droit de grève, de réunion publique et assouplir le régime de presse. Tout cela semble bien fonctionner, mes plébiscites sont toujours en faveur de l’empire. Mais attention, avec ces nouvelles réformes, ces erreurs et sa libéralisation économique ne laissent ils pas de la place aux républicains jusque là muselés parl’empire. D’ailleurs en 1869, les législatives montrent une percée des opposants. Mais un nouveau plébiscite en 1870 démontre que cette percée n’est pas percutante. L’empire est donc bien en place. Mais quelques semaines après, Napoléon par son gout par les conquêtes va se faire rattraper par sa bête noire : la stratégie militaire. La Prusse envahit le France et ridiculise son armée. C’est à ce moment queles républicains entre sur la scène politique et déclarent la chute de l’empire et la mise en place d’une nouvelle république, la IIIème.
La république renaît donc de ses cendres mais il lui faudra traverser une période difficile et attendre 1879 pour qu’elle s’installe définitivement.

Bien sur les républicains vont prendre le pouvoir mais ne seront pas les seuls à convoiter ce siège...
tracking img