Bac francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5225 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
JACOBERGER 1ère ES B
Ariane

MADINIER
Brune

Dossier n°4

XIXe siècle

Sommaire

1°) Deux écrivains engagés du XIXe siècle…………………………..

Page 3 à 8

2°) Trois textes romantiques accompagnés d’un tableau……………...

Page

3°) Trois tableaux représentatifs de l’art romantique…………………..

Page

4°)Recherche sur Gustave Courbet : mots-clés et peintures………….

Page

5°) Cinq œuvres de grands peintres impressionnistes………………….

Page

Bibliographie……………………………………………………………...

Page

Victor Hugo

(1802-1885)

Né le 26 février 1802, Victor Hugo est élevé surtout par sa mère. Alors qu'il est encore élève au lycée Louis le Grand, il se fait connaître en publiant son premier recueilde poèmes, 'Odes’ et obtient, pour celui-ci, une pension de Louis XVIII. Il s'impose comme le porte-parole du romantisme aux côtés de Gérard de Nerval et de Gautier. En 1841, il est élu à l'Académie française. En 1843, la mort de sa fille Léopoldine le déchire et le pousse à réviser son action. Il entame une carrière politique. Elu à l'assemblée constituante en 1848, il prend position contre lasociété qui l'entoure : la peine de mort, la misère, l'ordre moral et religieux. Fervent opposant au coup d'Etat du 2 décembre 1851, il doit prendre le chemin de l'exil jusqu'en 1870. Poète romantique, dramaturge en rupture avec les codes classiques, et auteur de romans mythiques, Victor Hugo a connu la gloire populaire et la reconnaissance de ses pairs.

L'ENGAGEMENT DE L'ECRIVAIN

Onnomme engagement l'attitude de celui qui pense que l'art doit servir les hommes par une participation directe de l'écrivain aux problèmes de son temps. L'écrivain engagé est donc actif dans son époque, et son oeuvre a pour lui une utilité immédiate. A l'opposé, les écrivains de « l'art pour l'art » récusent cette attitude. Les polémistes comme Agrippa d'Aubigné, Voltaire, Chénier ou Hugo sont desécrivains engagés : souvent, ils participent physiquement aux conflits de leur époque (Hugo descend sur les barricades, Agrippa d'Aubigné combat dans les guerres de religion etc...). De plus, ils mettent leur art au service d'idées sur lesquelles ils cherchent à éclairer l'opinion (telle est la fonction des Châtiments) et traitent de problèmes actuels dans leurs oeuvres : la peine de mort par exemple.Le dernier jour d’un condamné
Chapitre
I
… « Maintenant je suis captif. Mon corps est aux fers dans un cachot, mon esprit est en prison dans une idée. Une horrible, une sanglante, une implacable idée ! Je n'ai plus qu'une pensée, qu'une conviction, qu'une certitude : condamné à mort !
Quoi que je fasse, elle est toujours là, cette pensée infernale, comme un spectre de plomb à mes côtés,seule et jalouse, chassant toute distraction, face à face avec moi misérable, et me secouant de ses deux mains de glace quand je veux détourner la tête ou fermer les yeux. Elle se glisse sous toutes les formes où mon esprit voudrait la fuir, se mêle comme un refrain horrible à toutes les paroles qu'on m'adresse, se colle avec moi aux grilles hideuses de mon cachot ; m'obsède éveillé, épie mon sommeilconvulsif, et reparaît dans mes rêves sous la forme d'un couteau.
Je viens de m'éveiller en sursaut, poursuivi par elle et me disant :
Ah ! ce n'est qu'un rêve ! - Hé bien ! avant même que mes yeux lourds aient eu le temps de s'entre ouvrir assez pour voir cette fatale pensée écrite dans l'horrible réalité qui m'entoure, sur la dalle mouillée et suante de ma cellule, dans les rayons pâles de malampe de nuit, dans la trame grossière de la toile de mes vêtements, sur la sombre figure du soldat de garde dont la giberne reluit à travers la grille du cachot, il me semble que déjà une voix a murmuré à mon oreille : - Condamné à mort ! ».

Emile Zola

(1840-1902)

Émile Zola, né le 2 avril 1840 à Paris, était un écrivain français, fondateur du naturalisme en littérature, dont l’œuvre...
tracking img