Bac pro eleec

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2652 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DOSSIER TECHNIQUE

[pic]
L’éclairage de Sécurité.

Une installation d’éclairage de sécurité est obligatoire dans tous les établissements recevant du public (ERP) et/ou des travailleurs (ERT).

Réglementation : Articles EL 3, EC 1, 2, 3, 5§1, 8, 9, 10, 11§1 - §2 et 12

Composition de l’éclairage d’un bâtiment.

Il existe 3 types d’éclairage :

• L’éclairage normalPermet d’assurer l’exploitation du bâtiment en présence du réseau d’alimentation électrique.

• L’éclairage de remplacement
Permet de continuer l’exploitation en cas de coupure de l’éclairage normal.

• L’éclairage de sécurité
Permet :
- d’assurer une circulation facile.
- de faciliter l’évacuation du public en cas de besoin.
- d’effectuer lesmanœuvres intéressant la sécurité.

Quelles sont les 2 fonctions assurées par l’éclairage de sécurité ?

• L’éclairage d’évacuation.
Permet l’évacuation du public en assurant l’éclairage des cheminements, des sorties, des obstacles, des changements de direction et des indications de balisage.

• L’éclairage d’ambiance ou anti-panique.
Permet de maintenir unéclairage uniforme pour garantir la visibilité et éviter tout risque de panique.

Dans quel cas utiliser les BAES ou les LSC ?

Les BAES s'utilisent généralement dans tous les types d'établissement sauf cas réglementaires. Lorsque l'effectif est supérieur à 700 personnes les installations sont plus souvent réalisées avec des LSC.

Les BAES et LSC (Luminaires sur source centralisée) doivent êtreimplantés conformément aux exigences réglementaires afin d'assurer une signalisation et un niveau d'éclairage de sécurité suffisants pour permettre l'évacuation des personnes en cas de besoin.

Réglementation : Articles EC 8, 9, 10 & article EC 12 §3, 7 et 8

Comment réaliser le raccordement ?

La canalisation électrique alimentant les blocs autonomes doit être issue d’une dérivation priseen aval du dispositif de protection et en amont du dispositif de commande de l’éclairage normal du local ou du dégagement où sont installés ces blocs.

Lorsque les fonctions de commande et de protection sont assurées par un même dispositif, les blocs d’éclairage de sécurité peuvent être alimentés en amont de ce dispositif si celui-ci est équipé d’un accessoire qui coupe l’alimentation des blocsen cas de coupure automatique de la protection.

Exploitation des BAES.

Pour garantir la sécurité de l’établissement, les BAES doivent être mis à l’état de repos lorsque l’installation d’éclairage normal est mise intentionnellement hors tension, pendant les périodes de fermeture.

Réglementation Articles EC 12 §6 ; EC 14 §1 et 2.

A quoi sert la mise à l’état de repos ?

Elle permetd’éteindre les blocs après une coupure volontaire de l’éclairage normal (fin d’exploitation du bâtiment). Les BAES reviennent automatiquement à l’état de veille au rétablissement de l’éclairage normal. La mise à l’état de repos :

➢ évite que les BAES ne se déchargent après une interruption volontaire de l’éclairage normal.
➢ garantit que les BAES seront prêts à fonctionner àl’ouverture de l’établissement (batterie chargée).
➢ évite l’usure prématurée des batteries en préservant la durée de vie du bloc.

Des consignes d’exploitation doivent être données à la dernière personne qui quitte l’établissement, elles peuvent aussi être affichées à proximité de l’interrupteur de coupure générale.

L’installation de blocs autonomes doit posséder un ou plusieurs dispositifspermettant une mise à l’état de repos centralisée (art. EC12§6).

Scénario d’application.

En période d’exploitation, l’éclairage de sécurité d’un établissement recevant du public doit être mis à l’état de veille (veilleuse allumée), afin d’être prêt à intervenir en cas d’interruption de l’alimentation de l’éclairage normal.

1-Période d’exploitation de l’établissement (éclairage normal...
tracking img