Bac proust

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
LES BASES DE LA VERSIFICATION

|LES RIMES |

Définition : deux mots riment ensemble quand leur dernière voyelle sonore, et éventuellement la consonne qui la suit, ont le même timbre : espoir / soir barbu / pointu

RIMES FEMININES / RIMES MASCULINES

Rimes féminines
Rimes en "e" muet, que celui-ci soit après consonne ("monde") ou après voyelle ("nue").
Rimes masculinesRimes sans "e" muet final.

LA DISPOSITION DES RIMES

Rimes plates ou suivies Schéma : AA BB
Rimes croisées ou alternées Schéma : ABAB
Rimes embrassées Schéma : ABBA
Rimes mêlées : quand les poètes recourent successivement aux différentes dispositions.

1 LA QUALITE DE LA RIME

Il s'agit d'étudier la qualité phonique de la rime.
La rime pauvre.
On note une seule homophonie, cellede la dernière voyelle tonique ( = accentuée ) du vers, non suivie de consonne : moi / roi ma mie / la scie
La rime suffisante
On note deux homophonies :
- voyelle tonique + consonne suivante : rêve / achève mer / fer
- consonne d'appui + voyelle tonique finale : incendie / hardie va / trouva
La rime riche
A partir de 3 phonèmes identiques :
- consonne + voyelle + consonne :vers / divers échine / machine
- consonne + consonne + voyelle : partie / ortie ardu / perdu
- consonne + consonne + voyelle : pré / diapré
- voyelle + consonne + consonne : arc / parc

|SAVOIR COMPTER LES SYLLABES DANS UN VERS |

Comment procéder ?
Un vers comporte un certain nombre de syllabes. la syllabe est un groupe forméde consonnes et de voyelles qui se prononcent d'une seule émission de voix :
"Paris" a deux syllabes : "Pa" + "ris".
Pour repérer et comptabiliser les syllabes, on les sépare graphiquement à l'aide d'une barre verticale; cette opération se nomme "scander un vers" :
"Trem / blant /, pi / quant / des / deux /, du / cô / té / qui / des / cend " Hugo
1 2 3 45 6 7 8 9 10 11 12
Pour scander un vers, il faut tenir compte des liaisons. La consonne finale d'un mot qui sert de liaison avec le mot suivant fait partie de la syllabe du mot suivant :
"Les / pas / lent / s et / tar / difs / de / l'hu / mai / ne / Rai / son" Vigny
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1112
Le décompte des syllabes peut faire difficulté dans trois cas précis : le "e" muet, la diphtongue, le hiatus.

Le problème du « e » muet
N.B. é, è, ê ne constituent pas des "e" muets et comptent donc comme une syllabe.

- On doit prononcer un "e" lorsqu'il est placé entre 2 consonnes, en fin de mot, lorsque le mot suivant commence par une consonne ou un "h" aspiré :
"La / pour / pre /du / com / bat / rui / sse / lle / de / ses / flancs" Leconte de Lisle
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

- On doit également prononcer un "e" lorsqu'il est placé entre 2 consonnes à l'intérieur d'un mot :
"Je / veux / d'a / mour / fran / che / ment / de / vi / ser " Du Bellay
1 2 3 4 5 6 7 89 10

- En revanche, on ne prononce pas le "e" dans les autres cas :
- en fin de mot lorsque le mot suivant débute par une voyelle ou un "h" muet :
"Et / ce / tt (e) ho / nnê / te / fla / mm (e) au / peu / ple / non / co / mmune" Du Bellay
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

- en fin de vers,quand il forme la rime féminine :
"Ain / si / tou / jours / pou / ssés / vers / de / nou / veaux / ri / vag (e)s" Lamartine
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Cas particulier :
Les diphtongues peuvent être prononcées :
- d'une seule émission de voix et constituer ainsi une seule syllabe : "pied".
- d'une double émission de voix et...
tracking img