Bac stss

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (330 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
D'après l'apologue qu'est ce qui selon vous est le plus important: le récit ou la morale ?

Le sujet nous amène à réfléchir sur l'apologue d'une fable et plus précisément surl'importance que peuvent avoir le récit et la morale.
Si l'on s'en tient à la définition, l'apologue est un discours narratif démonstratif, à visée argumentative et didactique rédigéen vers ou en prose, qui renferme des enseignements dont on tire une morale pratique car il est forcément un récit qui soutient une morale donc si l'un de ces éléments manque cen'est plus un apologue. Aussi, le récit sans la morale a-t-il un sens? La morale est-elle compréhensible sans une illustration?
Il est légitime de se demander si le récit prévaut surl'éthique énumérée à la fin de ce type d'œuvre.
Nous verrons tout d'abord que le récit sert d'appât à la morale et ensuite que la morale est le but principal d'un apologue.
Plan:importance du récit 1) apporter du plaisir2)illustrer pour faire passer plus facilement le message
II)importance de la morale: 1) Instruire le lecteur en lui donnant uneleçon de sagesse et de tolérance2) Dénoncer les inégalités sociales et les vices des individus


liens entre le récit et la morale dans l'apologue.
D'après Jean de LaFontaine "l'apologue unit le plaisir du récit à l'enseignement d'une morale".C'est au lecteur de chercher la morale, notamment, dans la fable « le chêne et le roseau ».
Esope, quant àlui, illustre clairement la morale

conclusion:
si il n'y avait pas eu de récit dans les textes du corpus le lecteur n'aurait soit pas pu comprendre la morale soit il ne pouvaitpas se rattacher à qqch pour prendre au sérieux la morale

une morale est universelle, peu importe le récit. Elle resterait donc plus importante que l'histoire qui la recouvre
tracking img