Bachlard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1631 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La notion d’obstacle épistémologique La formation de l’esprit scientifique de Bachelard

Gaston Bachelard

La notion de rupture épistémologique

On peut résumer les travaux de Bachelard sur l’histoire des sciences par une thèse devenue aujourd’hui familière: la discontinuité. Bachelard se révèle un adversaire acharné de ce qu’on peut appeler le continuisme, thèse selon laquelle le trajet dela connaissance se ferait d’une façon linéaire et continue. Le progrès, pour Bachelard, est incontestable, il constitue la dynamique même de la culture scientifique. «Pour la pensée scientifique, le progrès est démontré, il est démontrable». Mais il ne s’effectue pas selon une marche régulière et ininterrompue. L’histoire des sciences n’est pas une simple accumulation de découvertes etd’inventions qui s’additionneraient progressivement, mais une aventure faite de perpétuelles ruptures. D’où le premier concept, celui de rupture épistémologique, correspondant à ces mutations brusques qui apportent des impulsions inattendues dans le cours du développement scientifique.

La connaissance scientifique en effet ne se fait jamais ex nihilo.«La pensée rationaliste ne «commence» pas. Ellerectifie. Elle régularise. Elle normalise». Elle se constitue toujours contre ce que Bachelard appelle la connaissance vulgaire ou connaissance commune. La rupture épistémologique se situe donc au niveau du passage de la simple opinion à la connaissance scientifique véritable. Cette dernière exige, pour s’instaurer, de détruire une connaissance antérieure, qui est toujours une connaissance mal faite. Lepremier élan est toujours un obstacle. «Une expérience scientifique est une expérience qui CONTREDIT l’expérience commune».

Le concept d’obstacle épistémologique
Rupture implique qu’il y ait quelque chose à rompre. D’où le second concept, celui d’obstacle épistémologique. Ces obstacles que l’esprit doit surmonter pour s’instaurer ne sont pas des obstacles extérieurs – comme la difficultéd’observer les phénomènes – ni des obstacles techniques liés à la mise au point des instruments. Ce sont des phénomènes internes à l’esprit même du chercheur.«C’est dans l’acte même de connaître, intimement, qu’apparaissent, par une sorte de nécessité fonctionnelle, des lenteurs et des troubles». Autrement dit, c’est dans l’esprit même du chercheur, dans sa démarche intellectuelle, que l’on trouve descauses d’inertie et même de régression. C’est là que se manifestent des barrières au progrès de la connaissance. Définissons le concept d’obstacle épistémologique comme une résistance – au sens psychanalytique du terme – au développement de la connaissance, interne à l’acte même de connaître.

Deux illustrations
Illustrons le concept d’obstacle épistémologique par deux exemples particuliers:celui de l’obstacle verbal et celui de l’obstacle de la libido. Avant de les décrire, soulignons que la résistance de tels obstacles se manifeste non seulement dans le cadre du développement historique de la pensée scientifique, mais aussi dans celui de la pratique de l’éducation, au point qu’on peut parler de véritables obstacles pédagogiques à la culture scientifique. Ainsi tout adolescent arrivedans une classe de physique ou de chimie avec des connaissances empiriques erronées déjà constituées par la vie quotidienne et

qui se révèlent des facteurs de résistance (Bachelard prendra à ce propos l’exemple de l’équilibre des corps flottants; il fait l’objet d’une intuition familière qui se révèle un tissu d’erreurs).

L’obstacle verbal
Il consiste à mettre un mot à la place d’uneexplication. On croit ainsi avoir expliqué un phénomène, alors que l’on n'a fait que cacher une ignorance. Molière se moquait déjà des médecins qui, en usant de mots latins ou de termes compliqués, laissaient croire qu’ils étaient savants alors qu’ils ne comprenaient rien aux maladies.

Les médecins de Molière

Par exemple, la vertu dormitive de l’opium expliquerait pourquoi il fait dormir. Au...
tracking img