Badie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1878 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BADIE BERTRAND ET SMOUTS MARIE-CLAUDE, LE RETOURNEMENT DU MONDE.
SOCIOLOGIE DE LA SCÈNE INTERNATIONALE, 1999

« Une société unie n'est pas une société sans différences, mais une société sans frontières intérieures. », Olivier Guichard, homme politique du XXe siècle. Dans ce sens, on remarque qu’à l’heure actuelle, la société, qu’on pensait alors nationale, tend aujourd’hui, avec l’effacementdes frontières par les politiques de multilatéralisme (accords, coopérations internationales…) et par les phénomènes de transnationalisme (liens internationaux dus principalement aux migrants), à devenir une « société mondiale ». Bertrand Badie et Marie-Claude Smouts sont des spécialistes des Relations Internationales et du multilatéralisme. Bertrand Badie a notamment beaucoup travaillé sur lasociologie des Relations Internationales. Le retournement du monde, sociologie de la scène internationale cherche à montrer en quoi la représentation classique de l’ordre international a été bouleversée par la mondialisation et la création d’une « société mondiale », reléguant ainsi au second plan l’État et sa légitimité. Cet extrait en particulier, montre comment la sociologie des relationsinternationales, ses définitions et sa vision de la société ont été niées et modifiées par le transnationalisme. Si on considère que la mondialisation actuelle modifie les frontières des sociétés, quelles vont être les nouvelles problématiques et références en matière de sociologie, les définitions traditionnelles ne s’appliquant donc plus. On abordera dans un premier temps la nouvelle organisation de la« société » face à la mondialisation puis nous verrons en quoi cette nouvelle organisation tend à obliger une transformation de la discipline sociologique.

Le transnationalisme crée une nouvelle organisation de la « société » .
Les auteurs, dans cet extrait, partent du constat que la société, alors à l’aube du XXIe siècle, peut être lue à l’échelle mondiale. Ils discutent alors les nouveauxenjeux de cette « société mondiale ».
D’abord, il est intéressant de montrer le rôle individuel à l’intérieur de la mondialisation .Une des grandes lignes qui se dégagent de ce développement sur la nouvelle organisation de la société est la problématique individuelle au sein d’un ensemble aussi vaste.
Ils partent alors d’un postulat des sciences sociales selon lequel les individus (ouagents sociaux) vont anticiper, avant de produire une action ou une décision, la réaction de leurs partenaires et/ou adversaires. Dans une société, les choix de chacun des agents en fonction de leurs considérations individuelles vont alors se combiner pour former un ensemble. Ainsi, dans une société mondialisée les « décisions et actions s’agrègent au niveau mondial » De plus, le travail de calculd’anticipation, lorsqu’il est au niveau mondial, se complexifie, à cause de la multiplication des partenaires, adversaires répartis sur différents
niveaux. On aura alors une multitude de possibilité et calculs de choix et décisions de même qu’on aura une multitude de scénarios d’organisation possible face à l’agrégation des décisions et actions. Par rapport, au rôle de l’individu, on peut doncdire que la société (avec les relations qui la composent), lorsqu’elle est appréhendée comme mondiale, devient
beaucoup plus compliquée, que lorsqu’elle est appréhendée au niveau étatique ou ethnique. Michel Girard, en 1994, abordait lui aussi, avec la multiplication des acteurs des relations internationales, un questionnement sur le rôle et l’influence des individus en tant que tels. Ildétermine que les individus sont toujours intervenus dans les relations
internationales. Selon cette théorie sociologique de l’individualisme, les individus joue un rôle de perturbation de l’évolution lorsqu’ils ne se soumettent pas à la société.
Ensuite, les auteurs montrent la création d’un espace sans frontière L’autre ligne principale de l’explication des enjeux de la nouvelle «...
tracking img