Bagdad

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1592 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bagdad
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Bagdad (homonymie).
Bagdad
(ar) بغداد |
La rue d'Haïfa et le Tigre. |
Administration |
Pays |  Irak |
Province | Bagdad |
Géographie |
Coordonnées | 33° 20′ 00″ Nord
       44° 26′ 00″ Est / 33.33333, 44.43333 |
Altitude | 45 m |
Superficie |113 400 ha = 1 134 km2 |
Démographie |
Population | 5 258 383 hab. (2008 estimation) |
Densité | 4 637 hab./km2 |
Localisation |
Bagdad |
|
Sources |
Index Mundi |
World Gazetteer |
Bagdad ou Baghdad (arabe : بغداد Baġdād), dont le nom signifie "Demeure de la Paix", est la capitale de l’Irak et de la province de Bagdad. Située sur le Tigre au Centre-Est du pays, les origines de la villeremonte au moins au VIIIe siècle et probablement aux périodes préislamiques.
Avec une aire urbaine comprenant une population estimée à 7 millions d’habitants, c’est la plus grande ville d’Irak. C’est aussi la deuxième ville la plus peuplée du monde arabe et du Moyen-Orient. C'est un carrefour de communications aériennes, routières et ferroviaires d'une grande importance stratégique pour le pays.Bagdad est depuis 2003 le centre d’un violent conflit en raison de la guerre d’Irak.
* |
Étymologie
Bien qu’il n’y ait aucun conflit sur l’origine iranienne du nom, il y a eu plusieurs propositions rivales quant à son étymologie spécifique. La plus fiable et la plus largement admise parmi ces dernières est que ce serait un nom composé persan, Bhagale (« Dieu ») + dād (« donner »), traduitpar « don de Dieu » (et apparenté au prénom arménien Bagrat). D’où Baɣdād en persan et Baġdād en arabe. Une autre proposition notable est que le nom viendrait du persan Bāgh-dād (« Le jardin donné »).
Il est à l’origine du mot baldaquin, qui désigne d’abord la soie de Bagdad (Baldac ou Baudac au Moyen Âge), puis une tenture de lit.
La ville est également surnommée Madinat a-Salâm, la villeronde[1] et la ville d’Al Mansour[2].
Histoire
Califat abbasside

Le siège de Bagdad par les Mongols en 1258
On dit souvent que Bagdad fut fondée au VIIIe siècle, en 762, par le calife abbasside Abou-Djaafar Al-Mansur et construite en quatre ans par 100 000 ouvriers[3]. Cependant, elle est certainement plus ancienne puisqu’elle est citée dans le Talmud, de 2 siècles antérieur[4]. Après la prise dupouvoir par les Abbassides au détriment des Omeyyades de Damas en 750, la ville est choisie comme capitale du califat, mais a pour rivales dans cette fonction, d’abord Le Caire (avec la dynastie des Fatimides), puis Cordoue avec le nouveau califat des Omeyyades. Bagdad joue le rôle d’une des capitales de l’islam et le restera jusqu’à la moitié du XIIIe siècle.
Le Bagdad des Abbassides est uneville ronde de quatre kilomètres de diamètre avec quatre portes : Bab Echam, Bab Khorassane, Bab Bassora et Bab Al Koufa[2]. Elle est protégée par un fossé de vingt mètres de large et une double enceinte circulaire. Le palais, la mosquée et les casernes se trouvent au centre, tandis que la ville constitue un anneau entre les deux remparts. La ville avait un dôme vert, de 48,36 mètres de haut,construit sur le palais, dominant la ville. Ce dôme qui fit la gloire de Bagdad se serait effondré en 941 à cause de la foudre. La ville ne tarda pas à s'agrandir et donc à perdre sa forme ronde originelle. Au Moyen Âge, les voyageurs européens confondaient Bagdad avec Babylone. À cette époque, elle était formée de deux grandes parties :
1. La ville ronde d'al-Mansur sur la rive ouest du Tigre2. La ville fortifiée par Al-Mustazhir en 1095, à l'est. En 1221, le calife An-Nasir rénova les fortifications auxquelles il flanqua des bastions. Une seule porte est encore conservée : Bab al-Wastani dont la tour mesure 14,5 mètres de haut pour une circonférence de 56 mètres[5].
Elle devient la plaque tournante du grand commerce :
* ports du golfe Persique (Ubullah, port de Basra ou...
tracking img