Balazac et la petite tailleuse chinoise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1191 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le 1er octobre 1949, Mao Tsé Toung proclame la république populaire de Chine et devient son premier président. En 1960, l'échec de sa politique économique (le fameux Grand Bond en Avant) conduit à la rupture sino-soviétique.

La présence au sein du parti de cadres plus soucieux de régler les problèmes techniques et financiers que d'exalter l'idéal révolutionnaire demeure un obstacle à lapolitique maoïste. Afin d'empêcher le développement d'un "style de communisme bureaucratisé à la Soviétique" et de prévenir le "révisionnisme contre-révolutionnaire", Mao mobilise les masses et crée les "gardes rouges", armés et conditionnés idéologiquement. C'est le début de la "grande révolution culturelle prolétarienne". Nous sommes en 1966.

Mao prétend réaliser la révolution en mettant en avantl'idéologie. Cette lutte idéologique est fondée sur une critique radicale du système de production capitaliste, mais aussi de l'Etat, des hiérarchies et de la conscience "de classe". Il s'agit de refondre complètement l'esprit humain en liquidant l'arrivisme et l'individualisme. Mao expose ces thèses dans son fameux "Petit livre rouge".

Le combat est d'abord mené sur le terrain del'enseignement. Les étudiants révolutionnaires refusent le principe de la sélection des cadres par le savoir et entendent abolir les "trois différences" : entre la ville et la campagne, entre le travail manuel et intellectuel, entre gouvernants et gouvernés. Le mouvement passe des universités aux usines et aux communes agricoles. Les travailleurs sont invités à instaurer le "pouvoir prolétaire" sous formed'organismes de masse qui participent plus qu'auparavant à l'élaboration de leur destin. C'est la lutte ouverte entre les factions. Les actes de violence se succèdent : les gestionnaires du Parti et les intellectuels sont forcés à l'autocritique publique, aux travaux manuels et au suicide.

En1967, l'Armée Populaire de Libération (ALP) reprend la situation en main : les équipes d'ouvriers occupentles universités et les étudiants révolutionnaires sont envoyés aux champs pour "travailler à la base". Des comités révolutionnaires sont créés dans chaque province pour encadrer la population. Commence alors l'exode massif des cadres du parti et des ex-gardes rouges, envoyés dans les communes agricoles pour y être "rééduqués".

Mao Tsé Toung a atteint son but : éliminer l'aile droite du parti,regagner son prestige ébréché par l'échec du Grand Bond en Avant et briser les élites traditionnelles.

Mais revenons au livre. Dans la Chine des années 1970, la Révolution Culturelle bat son plein. Luo et le narrateur, "deux jeunes intellectuels ennemis du peuple", sont envoyés en camp de rééducation dans un village de montagne, avec "trois chances sur mille" d'en réchapper un jour.

Nonloin de là vivent un tailleur et sa fille. Luo s'illustre bientôt par ses talents de conteur.

Ce livre, largement autobiographique, laisse un sentiment de joie, de sérénité, de bonheur qui semble incompatible avec la dureté de l'époque et les souffrances physiques et morales endurées par les personnages..

Dans la Chine révolutionnaire, le livre est banni. Raconter une histoire peut coûter lavie. Laisser les gens dans l'ignorance est une façon de les garder sous contrôle. Et voilà que ces jeunes gens "tombent" par hasard sur les classiques de la littérature occidentale. Ils ignorent tout de ces auteurs impérialistes, donc interdits. La véritable révélation de nos amis, viendra donc de cette valise au contenu éminemment subversif: une valise remplie d'oeuvres interdites, des classiquesde la littérature occidentale signés Honoré de Balzac, Alexandre Dumas, Romain Rolland... une littérature méprisable aux yeux des diktats de Pékin.... mais des oeuvres qui vont rapidement devenir pour Luo et notre narrateur une source de rêve et de liberté d'esprit, une source de liberté à l'état pur.

Grâce à ces livres, Luo entreprend l'éducation littéraire de "la petite tailleuse...
tracking img