Bale2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2409 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Le contexte du stage : le projet Bâle II
La prise en compte des risques étant devenue essentielle et strictement réglementée ces dernières années, il est important de commencer par remonter aux sources de risques auxquelles sont exposées les banques ainsi qu’aux raisons de la naissance du département de gestion des risques ; département qui répond à des motivations organisationnelles, desynergie des compétences, de mesures de performances globales mais aussi techniques.

1 Diagnostic des risques dans la Banque

Les banques sont principalement soumises aux risques de crédit, de marché et opérationnel.

1 Le risque de marché : veiller aux variations de prix

Le risque de marché concerne les variations de prix d’instruments financiers, et leur effet négatif sur la valeur despositions de la banque. On distingue comme catégorie de risque de marché :
[pic]

La modélisation du risque de marché est assez avancée et uniforme dans les banques, grâce au modèle de « Value At Risk » (VaR). Un modèle VaR permet ainsi, sur la base d’un historique de données de marché et des positions de la banque d’évaluer avec un niveau de certitude donnée, typiquement 99% la pertemaximale sur l’horizon de temps désiré. Les opérateurs financiers doivent en général tenir compte, au jour le jour, de limites sur leur position, mais aussi de la VaR associée.

2 Le risque opérationnel : veiller à la qualité des procédures

L’événement risqué est la défaillance des procédures, des systèmes ou des acteurs internes à l’organisation qui conduit à une perte. On distingue :
[pic]
Dansle cadre de la nouvelle législation (Bâle II), les banques sont amenées à constituer un capital réglementaire pour couvrir ce risque.

3 Le risque de crédit

Le risque de crédit peut se définir comme le risque qu’un débiteur fasse défaut ou que sa situation économique se dégrade au point de dévaluer la créance que l’établissement détient de lui. La mesure de risque de crédit se fait parpondération du montant total de la créance. On peut alors distinguer deux grandes classes de risque de crédit :
• Risque de défaut : C'est le risque qu'un emprunteur ne soit pas en mesure de faire face à ses engagements de paiement (incapacité d'honorer ses obligations de paiement des intérêts et/ou du principal d'une créance) ;
• Risque de dépréciation de la qualité de crédit : Ce risque estdû à la détérioration de la solidité financière de la contrepartie et par conséquent la qualité de la signature.
Ainsi, tout produit bancaire pour lequel un défaut de paiement du client entraînerait une perte pour la banque doit donc faire l'objet d'un calcul de risque crédit. L'horizon de temps pertinent pour le risque de crédit s'étale ainsi jusqu’à l'expiration des contrats, mais il estsouvent ramené à un an, période de recapitalisation de la banque.
Les banques doivent prendre en compte l’ensemble des risques auxquels elles sont exposées dans l’évaluation de leur profil risque. Afin de se couvrir contre le risque de crédit et d'éviter une crise systémique (faillites en chaînes de banques), les banques sont soumises à une réglementation prudentielle qui les contraint à conserverun certain niveau de fonds propres pour chaque crédit accordé.

L’accord de Bâle de 1988 définit une procédure standard pour le calcul du capital minimal à allouer pour couvrir le risque d’investissement des établissements financiers à partir du ratio de Cooke. Les contreparties étant classées selon leur nature (Etat, Banque ou Corporate), on associe une pondération à chaque classe de risque, cequi permet de calculer une exposition pondérée au risque de crédit. Le ratio capital / exposition pondérée ne doit pas être inférieur à 8%. Ce ratio Cooke représente une première tentative de prise en compte du risque de crédit. Il faut cependant remarquer que les différentes classes de risques sont définies de manière grossière : les grands groupes (dont certains n’étaient guère de bonnes...
tracking img