Balsac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1952 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Concepts et Outils en Français, Niveau Supérieur, La Section Française, Département de Langues Vivantes Européennes, Université d’Ilorin, Ilorin, Nigeria, pp. 95-102

LES MOUVEMENTS LITTÉRAIRES FRANÇAIS AU XIXe SIÈCLE

PAR

BAA MENSA

OBJECTIFS:

A la fin de cet article, le lecteur est censé être en mesure:

1. de savoir les principaux mouvements littéraires français du XIXesiècle,

2. de situer ces mouvements dans le temps,

3. de définir ces mouvements

4. d’en donner des exemples d’auteurs et d’œuvres,

5. de noter le rôle ou l’importance de ces mouvements.

Introduction

Le XIXe siècle a connu en France de divers mouvements littéraires dont nous ne retenons que les plus importants. Ces courants littéraires qui ont été précédés par le préromantismepeuvent être désignés sous les noms suivants: le Romantisme, le Réalisme, le Naturalisme et le Symbolisme.

Nous nous proposons de faire un rapide survol de ces mouvements pour en faire ressortir les principaux animateurs, les caractères généraux et les idées essentielles.

1. Le Préromantisme

Le préromantisme se situe entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe siècle.Certains écrivains constatent que l’excès de pur rationalisme et d’intellectualisme provoquait un tarissement d’inspiration et de création poétiques ont lancé un cri d’alarme contre les règles et la discipline classique et ont revendiqué la réhabilitation de l’imagination et de la sensibilité dans la création littéraire.

Jean-Jacques Rousseau dans La Nouvelle Héloïse (1761), Madame de Staëlavec Delphine (1802), Corinne (1807) et surtout De l’Allemagne (1810-1813), et Chateaubriand avec Atala (1801), René (1802) et le Génie du Christianisme (1812) ont préparé la voie et ont largement contribué à la venue du romantisme.

Mais ces caractères généraux du préromantisme, à savoir, la réaction contre les règles et la discipline du rationalisme classique excessif, ce désir deréhabiliter l’imagination et la sensibilité, la tendance individualiste des écrivains qui produisaient des œuvres personnelles, ce culte de la liberté dans la création littéraire vont se heurter à une littérature officielle de l’époque préconisée par le despotisme napoléonien sous le Consulat (1799-1804) et sous l’Empire (1804-1814). Mme Staël et Chateaubriand seront persécutés avec acharnement parNapoléon Bonaparte à cause de ces nouvelles tendances littéraires qui ont préparé la voie à l’avènement du romantisme.

2. Le Romantisme

Qu’est-ce que le Romantisme? Le romantisme est un mouvement littéraire et artistique créé au début du XIXe siècle, précisément entre 1820 et 1850, dont l’esthétique est diamétralement opposée à l’esthétique classique.

L’illustration romantique s’estfaite dans des œuvres de genres variés mais le genre le plus populaire était la poésie. Les quatre plus grands poètes romantiques sont Victor Hugo, le chef incontesté, avec surtout sa célèbre préface de Cromwell (1827) et son Hernani (1830) qui a provoqué la bataille entre les anciens et les modernes à sa présentation sur scène, Lamartine qui avec ses Méditations poétiques (1820) est le premierdes lyriques romantiques, Alfred de Vigny avec ses Poèmes (1822) et sa Lettre à Lord sur la soirée du 24 octobre 1829 et sur un système dramatique (1829) et Alfred de Musset avec ses Nuits (1835) et ses Lettres de Dupuis et Cotonet (1836).

Comme nous l’avons déjà signalé, l’esthétique romantique s’oppose à l’esthétique classique. C’est ainsi que les caractères généraux du romantismediffèrent de ceux du classicisme. L’idéal romantique rejette les anciens comme modèles et traite des sujets plus récents. Il résiste à l’ordre et recherche la liberté dans tous les domaines surtout dans le domaine de la création littéraire ou artistique. Les genres sont désormais mélangés. On ne fait plus de distinction entre le genre comique et le genre tragique. La règle des trois unités au...
tracking img