Balzac et la petite tailleuse chinoise extrait

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5357 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Nous nous approchâmes de la valise. Elle était ficelée par une grosse corde de paille tressée, nouée en croix. Nous la débarrassâmes de ses liens, et l'ouvrîmes silencieusement. À l'intérieur, des piles de livres s'illuminèrent sous notre torche électrique; les grands écrivains occidentaux nous accueillirent à bras ouverts: à leur tête, se tenait notre vieil ami Balzac, avec cinq ou six romans,suivi de Victor Hugo, Stendhal, Dumas, Flaubert, Baudelaire, Romain Rolland, Rousseau, Tolstoï, Gogol, Dostoïevski, et quelques Anglais : Dickens, Kipling, Emily Brontë... - Quel éblouissement! - Il referma la valise et, posant une main dessus, comme un chrétien prêtant serment, il me déclara : Avec ces livres, je vais transformer la Petite Tailleuse. Elle ne sera plus jamais une simplemontagnarde. »
Balzac et la petite tailleuse chinoise de Dai Sijie

Fiche
Titre: Balzac et la petite tailleuse chinoise
Auteur: Dai Sijie
Catégorie: Litterature & Fiction
Editeur: Gallimard, collection Folio
Nombre de pages: 229 pages
Format 11 cm x 18 cm
ISBN 2070416801

1971. La Révolution culturelle lancée par Mao en 1966 pour reconquérir le pouvoir battait son plein. Avec l’aide active de l’armée,Mao mobilise à travers tout le pays ses partisans contre les "contre-révolutionnaires" et tous ceux qui, dans le parti, s’opposent à la ligne prolétarienne.

C'était dans ce contexte que Luo âgé de 18 ans et le narrateur 17 ans, deux jeunes qui avaient simplement terminé leurs 3 ans de collèges, étaient envoyés dans une région montagnarde, "le Phénix du Ciel", pour être rééduqués par despaysans pauvres.

Ils étaient assimilés à des "intellectuels", parce que leurs parents étaient considérés comme des ennemis du peuple. Et pourtant le père de Luo était un éminent dentiste et celui du narrateur médecin.

Soumis à des lourdes corvées telles que porter la merde sur le dos, où chaque faux pas pouvait leur être fatal, ils s'en étaient assez bien débrouillés pour survivre dans cesconditions austères.

Figurez-vous que ces montagnards sont si arriérés qu'ils ont envoyé nos deux amis à voyager dans la ville proche pour assister à des projections de films et revenir le leur raconter ? Ces jours de voyage qui étaient des jours de répit, heureusement.

Un jour ils firent la connaissance de la petite tailleuse.

Et entre les aventures avec la tailleuse et les travaux derééducation s'insèrent des épisodes sur la découverte d'une malle contenant des livres occidentaux interdits. La puissance des mots: c'est ce que redoute le plus Mao, mais quel émerveillement pour nos 2 protagonistes à en faire la découverte à travers ce trésor caché dans cette malle tant convoitée dans le roman. Ils partagèrent leur passion de la lecture de ces livres avec la tailleuse.

Sous cettepériode révolutionnaire où l'interdit entravait jusqu'aux sentiments les plus simples, où les hommes perdirent tout, même leurs rêves, et où le livre n'y avait pas droit de cité, sauf ceux du grand Timonier, cette malle changea à jamais le cours de la vie de nos 3 jeunes gens.

Le roman de Dai Sijie s'il est remarquable par la naïveté de l'aspect romantique, n'en demeure pas moins un témoignagetouchant et réaliste de cette sombre période de l'histoire. Il constitue également un témoignage précieux sur la puissance de la littérature sans laquelle nos deux jeunes héros ne conçoivent pas de vivre pleinement.

Prix Relay du Roman d'évasion 2000, ce premier roman de Dai Sijie, devenu best-seller a été traduit en 17 langues et déjà vendu en France à plus de 250 000 exemplaires.

Ma notation:9/10

A propos de l'auteur

Dai Sijie est d’origine chinoise et vit en France. Avant d’être romancier, c'est d’abord un réalisateur qui compte à son actif 4 longs métrages, dont "Chine ma douleur" qui reçut le prix Jean Vigo en 1989 et "Un certain regard": Balzac et la Petite Tailleuse chinoise.

Présentation
L’auteur
« J’ai vécu plus de quinze ans en France, mais mes racines sont en...
tracking img