Bancarisation jeune

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 77 (19128 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
IUT TOULON VAR
DÉPARTEMENT : TECHNIQUE COMMERCIALE

[pic]

Rapport de stage soutenu en vue de l’obtention de la

LICENCE PROFESSIONNELLE BANCASSURANCE
(Option FINANCE)

La bancarisation
est-elle la stratégie adéquate
pour fidéliser les 16-25 ans ?

Mama LAHOUEL

(Session : septembre 2006 à juin 2007)

Tuteur de stage : M. LACROUX

[pic]

STAGE DU 19 FÉVRIER AU 4 JUIN 2007AGENCE EUROMÉDECINE DE LA CAISSE D’ÉPARGNE LANGUEDOC-ROUSSILLON

REMERCIEMENTS

A
vant tout, je souhaite faire part de ma gratitude à M. ESCANDE, directeur de groupe Caisse d’Épargne, M. CAVAILLE, directeur d’agence et M. BRU, directeur-adjoint, qui m’ont non seulement accueillie mais formée et accompagnée tout au long de cette expérience, avec beaucoup de patience, de pédagogie et deprofessionnalisme, contribuant ainsi au bon déroulement de mon stage et à l’aboutissement de mon travail.

Je tiens aussi à remercier M. LACROUX, mon tuteur enseignant, pour son écoute et ses bons conseils, et l’IUT de Toulon, pour la qualité de son enseignement et la validation du sujet de mon stage.

Enfin, j’inclus dans mes remerciements l’ensemble des employés de l’agence Euromédecine de laCaisse d’Épargne de Montpellier : je me souviendrai longtemps de l’aide reçue, de la bonne ambiance, du dynamisme et de la motivation qui ont agrémenté mon stage de contacts chaleureux.

SOMMAIRE

INTRODUCTION 1

PARTIE 1 : LA CONJONCTURE DE LA BANCARISATION 3

1.1. UN MARKETING SPECIFIQUE AU SECTEUR BANCAIRE 3

1.1.1. Avant les réformes de 1966 3
1.1.2. L’aubedes réglementations 1966-1984 3
1.1.3. A partir de 1984 4
1.1.4. Le marketing bancaire de demain 5

1.2. L’IMPORTANCE DE LA CLIENTELE « JEUNES » 6

1.3. COMMENT PARVENIR À FIDELISER CES CLIENTS ? 10

1.3.1. La segmentation de la clientèle 10
1.3.2. Les canaux de communication 11
1.3.3. Stratégie actuelle pour rendre laclientèle captive 11

PARTIE 2 : LE POSITIONNEMENT DU GROUPE CAISSE D’ÉPARGNE
DANS LE MARCHÉ « JEUNES » 17

2.1. PRESENTATION 17

2.1.1. Dates-clés 17
2.1.2. Le Groupe en chiffres 18
2.1.3. La Caisse d’Épargne et les Jeunes 18

2.2. UN PANEL D’OFFRES POUR LES JEUNES
DE PLUS EN PLUS DEVELOPPÉ 20

2.2.1. Crédit gratuitde 1 000 € 20
2.2.2. Crédit à 1 € par jour 20
2.2.3. Movo 21
2.2.4. Id-Tronic 21
2.2.5. Crédit étudiant 21
2.2.6. Programme S’Miles 22

PARTIE 3 : LA CAISSE D’ÉPARGNE LANGUEDOC-ROUSSILLON 23

3.1. PRÉSENTATION 23

3.1.1. Forme juridique 23
3.1.2. Chiffres-clés (2006) 23
3.1.3. Activité 233.1.4. Clientèle 24
3.1.5. Situation géographique 24
3.1.6. Forces et faiblesses du CELR 24

3.2. DEFIS 25

3.3. LES PRINCIPES FONDAMENTAUX
DE BANCARISATION DES CLIENTS PARTICULIERS AU CELR 26

3.3.1. Procédure 26
3.3.2. Enjeux 27
3.3.3. Leviers 27
3.3.4. Objectifs 27

3.4. ETUDE DELA CONCURRENCE 33

3.4.1. La Société Générale 33
3.4.2. Le Crédit Agricole 33
3.4.3. Le Crédit Mutuel 34
3.4.4. La Banque Postale 34
3.4.5 Le LCL 34
3.4.6. Etude en environnement réel 34
3.4.7. Les Jeunes et leur relation avec leur banque selon une étude commanditée par Le Crédit Agricole en mars 2006 353.5. DIAGNOSTIC INTERNE DE L’AGENCE EUROMEDECINE 37

3.5.1. Présentation 37
3.5.2. Diagnostic de l’agence 38
3.5.3. Conclusion 42
3.5.4. Actions possibles 43

3.6. LE PLAN D’ACTION : BANCARISATION
DES 16-25 ANS A L’AGENCE EUROMEDECINE 44

3.6.1. Préparation de la mission 44
3.6.2. Réalisation de...
tracking img